Les berges du Rhône sont une piste cyclable.

A condition de croire les panneaux. Mais on ne peut apparemment pas se fier à la signalisation.

Après ma mésaventure de l’autre soir, je me suis intéressé d’un peu plus près au berges du Rhône et aux régimes d’autorisations en vigueur sur cette route.

Les berges sont propriété de l’Etat du Valais, mais leur entretien est du ressort des communes si j’ai bien compris. C’est ce que l’on m’explique en hiver pour justifier que certains tronçons sont déneigés et d’autres non. Pour notre sécurité selon certains. Parce que ça coûte trop cher pour d’autres (techniquement pas sur les berges, mais quelques centaines de mètres plus loin). Ou parce qu’on s’en fiche, vu que personne ne fait de vélo en hiver, c’est bien connu.

Par contre, je ne sais pas si la signalisation est du ressort du Canton ou des communes.

« C’est pas moi, c’est lui »

Quoi qu’il en soit, chacun fait un peu comme il veut et la patate chaude passe de l’un à l’autre, ce qui est assez pratique vu qu’en cas de problème, personne n’est responsable de rien. Ce qui est bien dommage pour les usagers, car rien n’est clair, les gens s’engueulent et il y a des blessés.

La police de Fully m’a confirmé, par écrit et oralement que la vitesse des véhicules autorisés à circuler sur ces berges malgré le panneau d’interdiction aux motorisés est limitée à 80km/h. Une vitesse que l’on trouve « incompréhensible » jusque dans certains services du canton.

Vitesse maximale: 80 km/h
Vitesse maximale: 80 km/h

Qu’ils soient rassurés, ils sont loin d’être seuls avec cet avis.

La police de Fully m’a aussi confirmé, oralement, que les véhicules au bénéfice d’une autorisation pouvaient circuler dans les deux directions, même si les panneaux ne le prévoyaient pas. Ce sont certains panneaux qui ne seraient pas corrects. Allez comprendre.

Ce panneau, qui ne mentione pas les riverains, mais ils sont tout de même autorisés à circuler ici. Toujours à 80 km/h. Enfin peut-être (lire ci-dessous).
Ce panneau, ne mentionne pas les riverains, mais ils sont tout de même autorisés à circuler ici. Toujours à 80 km/h. Enfin peut-être (lire ci-dessous).

C’est peut-être aussi le cas d’autres panneaux, sur d’autres routes, alors ? Mais je doute que cette excuse soit recevable en cas d’infraction…

Ce panneau signifie-t-il autre chose?

Et ce panneau de piste cyclable ? Il est valable ou pas ? Indique-t-il vraiment une piste cyclable? Sinon quoi?

Il semblerait que nous soyons bien sur une piste cyclable, non? La imite est-elle toujours de 80 km/h pour les véhicules mortorisés autorisés à circuler ici?
Il semblerait que nous soyons bien sur une piste cyclable, non? La imite est-elle toujours de 80 km/h pour les véhicules mortorisés autorisés à circuler ici?

Jusqu’au panneau « fin de piste cyclable » (spoiler: il n’y en pas) il fait en principe des berges du Rhône une piste cyclable au moins entre Branson et Vers-L’Eglise où il y a un franchissement de route principale. Au pire. Au mieux, les berges sont une piste cyclable jusqu’à Riddes.

Dans tous les cas, il serait étonnant que la limite de vitesse sur une piste cyclable soit de 80 km/h… Certains songent d’ailleurs à limiter la vitesse des vélos électriques sur les pistes cyclables à 30 km/h. Mais une bagnole sur piste cyclable 80 km/h, c’est bon?

Vélo électrique: berges obligatoires, mais moteur éteint?

Ce qui nous amène à une autre problème: les cyclistes, dont ceux à vélo électrique, sont en principe obligés d’emprunter une piste cyclable si elle existe. Le vélo électrique «rapide» muni d’une plaque jaune, considéré comme un cyclomoteur, aussi. Et comme les berges sont interdites aux cyclomoteurs (mais pas à certaines bagnoles à 80 km/h, souvenez-vous) leur pilote est obligé de prendre la piste cyclable, mais moteur éteint…

C’est compliqué, je sais. Tout ceci démontre surtout que personne n’a jamais réfléchi au statut, disons compliqué, des berges du Rhône.

Des améliorations, et vite svp!

Une clarification est indispensable et urgente. Les championnats du monde de cyclisme sur route, c’est en 2020 à Martigny. Alors si l’on veut que ce coup de pub ne nous revienne pas comme un boomerang au milieu du front, ce serait pas mal si la réalité sur le terrain correspondait la moindre au «paradis cyclable» que le Valais entend devenir.

Donc, une réflexion, des décision et des mesures concrètes. Vite. Je ne suis malheureusement guère optimiste à ce sujet.

Berges fermées, problème réglé

Dans l’intervalle, le problème est momentanément réglé. Entre Branson et Vers l’Eglise, les berges sont fermées pour le chantier de sécurisation des berges. Des déviations sont en place pour la route cyclable nationale (attention tout de même à ne pas rater le petit panneau de déviation en venant depuis Saillon). Une petite affiche d’information sur la raison des travaux et leur durée, à destination des gens qui ne lisent pas forcément Le Nouvelliste, serait le bienvenu.

la route est fermée pour quelques mois. Ce qui laisse le temps de réfléchir à la signalisation pour la réouverture...
La route est fermée pour quelques mois. Ce qui laisse le temps de réfléchir à la signalisation pour sa réouverture…
Touriste, ne loupez pas le panneau, sinon vous êtes quittes pour un demi-tour un peu plus loin…

Dommage aussi de boucler la route en fin de semaine, alors que les travaux n’ont pas vraiment commencé.

Parce que c’est bien connu, personne ne fait du vélo au printemps, le week-end, par grand beau temps.

Ou alors, on sort le vélo de gravel ou le VTT et on passe par en bas. Ce qui me va aussi 😉

Joakim Faiss

Auteur : Joakim Faiss

Père de famille - Cycliste - Journaliste - Rédacteur chez Vélo Romand et chef ici ;-). Vélos actuels: Thömus Sliker (route), Rocky Mountain Element 970 (VTT), Specialized Diverge Expert (gravel), Specialized Crux (cyclocross), BMC Alpenchallenge (urbain). Bière préférée: Velosophe,Triple Karmeliet Pratiques:VTT, route, cyclocross. Devise:Où est le problème?

2 réflexions sur « Les berges du Rhône sont une piste cyclable. »

  1. Explications claires et nettes…enfin pour ce qui est De Joakim (merci!) mais pour les communes, l’Etat et la Police, quel flou artistique! Tout est dit dans cet article, du Kafka ! J’étais hier à la Bourse du vélo organisé par Pro-vélo Valais. Je peux vous dire que plus de la moitié des vélos proposés ont trouvé preneur et c’est réjouissant: d’une, ils sont recyclés et de deux ils font des heureux équipés à petits prix. En discutant avec les organisateurs, je me suis rendue compte que beaucoup renoncent à sortir en famille sur des pistes cyclables officielles car pas assez sécurisées, souvent interrompues, etc. Nous avons décidé d’organiser une Critical mass à Martigny le vendredi 26 avril à 18:00 rendez-vous à la Gare CFF de Martigny et venez nombreux. à Sion ce vendredi, 80 cyclistes étaient de la partie. Le but: rendre les citoyens et Autorités conscients des obstacles que rencontrent tous les types de cycliste, jeunes, vieux, casqués ou pas, classiques ou électriques. Merci de faire suivre SVP. Beau dimanche!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *