Un simple bonjour…

Par Gauche-Gauche – Comme vous le savez probablement maintenant, je ne suis pas de ce côté de la gouille. Quand je suis arrivé ici, tout au début, je ne pensais pas qu’il y avait une telle différence entre nos deux rives. Toutefois, il y a deux thèmes récurrents qui me l’ont fait comprendre. Continuer la lecture de « Un simple bonjour… »

Les bêtises…

Dans ma vie, j’essaye toujours de faire les choses « juste ». Je crois beaucoup au Karma: «Fais de bonnes choses envers les autres et éventuellement les bonnes choses reviendront vers toi.» Par exemple, trouver un portefeuille perdu plein d’argent, regarder la pièce d’identité dedans et retourner l’entier au propriétaire. Faire un double pas pour ne pas marcher sur une fourmi, car cette fourmi a sûrement un frère, une sœur, un père, une mère, un cousin, ou une cousine… La roue tourne. Continuer la lecture de « Les bêtises… »

Monte d’Italia dans un monde meilleur

Dans sa chronique de janvier 2017, Gauche-Gauche revenait sur ses années à Aspen et la générosité de celui que l’on appelait juste « Monte ». «  Un copain m’a dit récemment qu’il ne l’a pas vu depuis un bon moment non plus. On doute même qu’il soit toujours vivant. Mon copain pense que Monte est passé dans «a better world», écrivait notre chroniqueur.

Il ne croyait pas si bien dire, puisqu’un lecteur de Bikinvalais, intrigué par cette chronique a entrepris quelques recherches et a retrouvé sa trace. Malheureusement dans une nécrologie de l’Aspen Times, qui indique que Thomas Hughes, alias « Monte » était décédé le 28 janvier 2006, à l’âge de 67 ans.

On y lit notamment que Monte était un homme d’une rare générosité, qui vous aurait donné sa propre chemise, ou en aurait cherché une à la bonne taille… « Un homme qui se contentait des choses simples de la vie: les bons amis, la bonne nourriture, un bon rire et une bonne tasse de café. »

C’est non sans émotion que Gauche-Gauche nous a signalé cette disparition.

RIP MONTE