Collombey-Muraz mise, aussi, sur le vélo

La piste cyclable (photo Jean-Yves Vassali)sous la voie du Tonkin, évoquée récemment ici, s’inscrit dans une «volonté, dans la mesure du possible, de faciliter l’accessibilité cyclable et piétonne à Collombey-Muraz», confirme Daniel Beney auprès de la commune. «L’aménagement pour la mobilité douce décidé par le Conseil municipal etréalisé entre Illarsaz et Vionnaz relie désormais le réseau principal des chemins de randonnée pédestre plaine montagne. Il permet également aux cyclistes un accès entre le Rhône (Pont d’Illarsaz) et la partie vaudoise du Chablais (Aigle) à la Montagne par le village de Vionnaz. De plus il permet un accès en toute sécurité à la gare des CFF.»

Des travaux de finition devraient être réalisés d’ici début décembre, notamment pour la mise en place de barrières sur le pont et de clôtures. Le coût estimatif des travaux se monte à quelque 150’000 francs. «À cela il faut déduire les subventions et participations financières diverses qui ont permis la réalisation de cet aménagement.» Collombey-Muraz n’entend pas s’arrêter en si bon chemin et d’autres projets d’aménagement sont actuellement à l’étude sur le territoire communal afin de favoriser la mobilité douce. «Ils seront certainement réalisés ces prochaines années», explique Daniel Beney.

Les bouchons: à cause des cyclistes, évidemment

Tout le monde ne semble pas avoir compris qu’un vélo prend moins de place qu’une voiture (en plus de ne pas faire de bruit, de ne pas polluer et de contribuer à la meilleure santé de son utilisateur).

Les bouchons, à cause des vélos?

Prenez Laurent Siebenmann, le chroniqueur du Matin en ce 8 février 2017, pour qui (je résume), la Municipalité lausannoise est sadique envers les automobilistes, car elle veut créer de nouveaux tronçons pour les cyclistes sur les axes principaux (non, mais, quitte à pédaler, ils peuvent pas faire un détour ces cyclistes?), ce qui occasionnera, selon lui, encore davantage de bouchons.

Pour être bref, on dira que cela incitera peut-être certains automobilistes à prendre un vélo plutôt que leur bagnole et que cela libérera de la place pour les autres, en plus de tous les autres bienfaits (arrivée de bonne humeur au travail, meilleur santé, ponctualité, air plus pur…)

Et si vraiment les bouchons vous posent un problème, dites vous bien que vous n’êtes pas DANS un bouchon, mais bien que vous ÊTES le bouchon.

« Sortez de vos autos, marchez et faites du vélo! »

20160321-bus-velo-sion - 7

C’est l’Organisation mondiale pour la santé qui le dit dans son Rapport mondial sur le diabète (en anglais):

« The physical or built environment plays an important role in facilitating physical activity for many people. Urban planning and active transport policies can ensure that walking, cycling and other forms of non-motorized transport are accessible and safe for all. « 

Un article sur le sujet:

WHO calls on Government’s to do more – much more – for active travel.

Source : World Health Organisation makes it plain: build cycle infrastructure

Et tout plein d’infos en français sur le diabète et ses méfaits ici: http://www.who.int/diabetes/fr/

Pendant ce temps, à Zurich, deux partis politiques, l’UDC et le PLR, estiment qu’on en fait, ou qu’on en prévoit trop, pour le vélo… Cherchez l’erreur!

A lire sur le site du Tages Anzeiger: Zu viel Velo für die Bürgerlichen