Bikeable: pour le meilleur et pour le pire

Il faut que je vous reparle du site bikeable.ch, assez remarquable pour signaler les bons aménagement cyclables (utile pour les cyclistes), ainsi que les moins bons (utile pour les autorités, si elles souhaitent améliorer les choses).

Bande cyclable sous la pluie à Sion, avec des feuiiles mortes.

Je me suis souvent dit qu’il serait très pratique d’avoir une sorte de « guichet virtuel » pour signaler les problèmes rencontrés sur nos parcours plus ou moins cyclables: trous dans la route, flaques immenses lorsqu’il pleut, signalisation posée n’importe comment, rochers sur la chaussée, route sale, pleine de neige, bandes cyclables mal fichues et j’en passe. Continuer la lecture de « Bikeable: pour le meilleur et pour le pire »

Collombey-Muraz mise, aussi, sur le vélo

La piste cyclable (photo Jean-Yves Vassali)sous la voie du Tonkin, évoquée récemment ici, s’inscrit dans une «volonté, dans la mesure du possible, de faciliter l’accessibilité cyclable et piétonne à Collombey-Muraz», confirme Daniel Beney auprès de la commune. «L’aménagement pour la mobilité douce décidé par le Conseil municipal etréalisé entre Illarsaz et Vionnaz relie désormais le réseau principal des chemins de randonnée pédestre plaine montagne. Il permet également aux cyclistes un accès entre le Rhône (Pont d’Illarsaz) et la partie vaudoise du Chablais (Aigle) à la Montagne par le village de Vionnaz. De plus il permet un accès en toute sécurité à la gare des CFF.»

Des travaux de finition devraient être réalisés d’ici début décembre, notamment pour la mise en place de barrières sur le pont et de clôtures. Le coût estimatif des travaux se monte à quelque 150’000 francs. «À cela il faut déduire les subventions et participations financières diverses qui ont permis la réalisation de cet aménagement.» Collombey-Muraz n’entend pas s’arrêter en si bon chemin et d’autres projets d’aménagement sont actuellement à l’étude sur le territoire communal afin de favoriser la mobilité douce. «Ils seront certainement réalisés ces prochaines années», explique Daniel Beney.