Pourquoi se déplacer à vélo?

La semaine dernière, l’émission Envoyé spécial de France Télévisons a diffusé un reportage consacré au vélo en ville, ou plutôt à ce qui serait une « guerre » des routes et de la rue entre usagers. Certains ont déjà bien décrit les problèmes de ce reportage, mais, venant de la télévision, l’aspect racoleur et simplificateur ne me surprend plus. Du tout. Continuer la lecture de « Pourquoi se déplacer à vélo? »

Cyclocross, opinion, visibilité, souper… annonces en bref

Il fait nuit, soyez visible!

Le 16 novembre prochain, PRO VELO Valais organise une action de sensibilisation pour les cyclistes afin de rappeler l’importance d’être visible sur la route. L’association recherchons des volontaires pour aller à la rencontre des cyclistes. Rendez-vous jeudi 16 novembre à 17h à la gare de Sion (durée env. 2h).

Pour tout renseignement, n’hésitez pas à contacter Pro Vélo par e-mail: valais@pro-velo.ch

Evaluez votre ville ou village

Chaque année, Pro Vélo Suisse, en collaboration avec l’Office fédéral des routes attribue le prix Villes cyclables. Prenez cinq minutes de votre temps pour évaluer la localité dans laquelle vous circulez régulièrement à vélo et remplissez le questionnaire. Cela permettra de connaître votre avis sur des questions touchant au réseau cyclable, à l’offre de stationnement vélo, au confort et à la sécurité. Les résultats seront publiés au printemps 2018. Le PRIX Villes cyclables 2018 sera décerné dans le cadre d’une manifestation publique.

Au terme de l’enquête, les villes et les communes concernées recevront un feed-back concret sur l’efficacité de leurs mesures. Ce retour se répercutera ensuite positivement sur les cyclistes : vous serez ainsi doublement gagnants !

Si vous vous déplacez à vélo dans plusieurs communes, vous pouvez remplir plusieurs questionnaires. Tous les questionnaires remplis d’ici au 30 novembre 2017 sont pris en compte pour le tirage au sort de nombreux prix.

A l’heure actuelle, la faible participation au niveau des villes valaisannes ne leur permettra pas de figurer dans le classement 2018. Raisn de plus pour participer et agir pour que la situation de la cause cycliste en Valais soit classée à sa juste place en comparaison suisse…

Souper de soutien pour Simon Pellaud

Le Fan’s Club Simon Pellaud vous donne rendez-vous à la Salle polyvalente de Charrat le samedi 25 novembre prochain pour la première édition de sa soirée de soutien.

Après une remontée de l’Italie en guise de préparation pour le Tour du Rwanda qu’il disputera début novembre, Simon se réjouit de vous retrouver nombreuses et nombreux pour une soirée placée sous le signe de la convivialité et de la fête.

Infos et inscriptions: http://www.simonpellaud.ch/wp-content/uploads/Inscriptions-Soir%C3%A9e-Soutien.pdf

Cyclocross aux casernes

Le traditionnel cyclocros des casernes- à Sion, aura lieu le dimanche 3 décembre dès 10h. Les guerriers et guerrières ainsi que leur monture sont attendu-e-s sous le soleil valaisan pour la 12e édition de cette épreuve C2. K?occasion de voir à l’oeuvre l’élite du cyclocross en Suisse, ainsi que les « stars » montantes de la discipline en Valais, à l’image de Noé Barras ou Gilles Mottiez, parmi de nombreux autres.
En bonus : restauration et stand de vente échange.

 

 

 

La semaine des bonnes nouvelles…

Ces jours, avec un nouveau vélo et un magnifique petit voyage à vélo entre le Valais et les Grisons que je vous conterai bientôt, je suis sur un petit nuage cycliste. Et comme les bonnes nouvelles ne viennent jamais seules, les lecteurs de Bikin’Valais contribuent à la bonne humeur ambiante. Point de râlerie cette semaine, mais deux témoignages sympathiques qui démontrent que le vélo fait son petit bonhomme de chemin, aussi en Valais.

Un souvenir bien agréable, dans la descente du col de l’Oberalp. Il y a la route pour les autos et le sentier pour les vélos…

«Souvent on parle d’automobilistes qui ne respectent pas les cyclistes. Cette fois j’aimerais saluer la conduite de certains chauffeurs en Valais», m’écrit ainsi Nicolas Debons. Le 23 septembre, il est allé faire un tour à vélo au Rawyl avec un groupe d’amis. «En descendant le car postal se trouvait devant nous. Sans que nous forcions, il s’est spontanément arrêté sur le bas-côté pour nous laisser passer. Il n’y avait pas de voiture, seulement six cyclistes.»

Rebelotte le mardi 26 septembre alors que Nicolas Debons faisait du vélo tôt le matin dans la montée entre Sion à Signèse. «Sur un replat, la route était étroite, un car postal arrivait en face et s’est arrêté pour me laisser passer alors qu’on aurait pu passer à deux. Ces comportements amicaux envers les cyclistes méritent à mon avis d’être mis en avant. Si vous avez contact avec des employés des cars postaux, n’hésitez pas à faire passer mes remerciements. Et peut-être les stimulations cette fois positives pourront inspirer des conducteurs peut-être moins tolérants.»

Voilà qui est fait et merci à ces chauffeurs attentifs et attentionnés.

Une piste cyclable avec un léger détour, mais qui évite la route principale. Photo Jean-Yves Vassali.

L’autre bonne nouvelle nous vient du Chablais valaisan, où Jean-Yves Vassali nous signale la création d’une «magnifique piste cyclable» sous la voie de l’AOMC, entre Vionnaz et Illarsaz. Elle permet aux cyclistes d’éviter la route principale et le pont qui enjambe la voie ferrée, pour rejoindre Illarsaz, sa passerelle sur le Rhône et rejoindre ainsi Aigle et le Centre mondial du cyclisme en toute sécurité.

Une piste cyclable toute neuve, un effort qui mérite d’être signalé. Photo Jean-Yves Vassali.

Une piste cyclable du niveau de celle du coude du Rhône, entre Martigny et Fully, qui montre qu’il est possible de proposer des solutions sérieuses et adaptées aux cyclistes. Ces derniers n’en seront que plus nombreux lorsque ces bons exemples ne seront plus des cas isolés.

Une trouée sous la voie du Tonkin. Photo Jean-Yves Vassali.