Et là, je suis scié…

L’autre jour j’ai relevé le manque d’entretien des aménagements cyclables en ville de Sion. Sans surprise, tant les cyclistes ont passé d’années à être les « oubliés » de la voirie.

Et là, ce matin, on se serait cru à Copenhague où le dégagement des voies cyclables passe avant la chaussée principale.

Je ne sais pas si c’est déjà l’effet des efforts que Sion entend faire en faveur de la mobilité cycliste. Peu importe, le résultat est là: une fraiseuse pour dégager ce qu’il reste de neige sur la bande cyclable à l’Avenue du Grand Champsec, vers l’hôpital. Un endroit particulièrement sensible, même lorsqu’il reste peu de neige, car la chaussée est en léger dévers. La neige fond, coule, regèle, fond et coule à nouveau avec une chaussée qui reste sale et mouillée lorsqu’elle n’est pas verglacée.

Une fraiseuse et une camionnette pour évacuer la neige, un tandem efficace. Photo Célia Clavien

Alors merci pour cet engagement, en espérant qu’il en présage d’autres, et même un peu plus tôt après les chutes de neige, si l’on ose encore demander 😉

Pourquoi ne suis-je pas étonné?

Il a neigé sur le Valais vendredi dernier, certes un peu plus à Sion que dans le bas du canton. Mais nous sommes mardi. Les routes sont dégagées, les trottoirs aussi. Devinez où il reste de la neige?

2091217 neige sion 2

Sympa la bande cyclable sur la rue de l’Industrie. Là, c’était lundi, mais rien n’a changé mardi.

2091217 neige sion 1

Ici, la neige a certainement été laissée pour inciter les cyclistes à descendre du vélo, comme suggéré par le petit panneau supplémentaire.

Mais alors pourquoi avoir peint un passage en rouge? Ce dernier est d’ailleurs source de confusion (toute l’année, pas seulement en hiver), car il laisse croire aux automobilistes que les vélos ont peut-être la priorité, comme les piéton. Mais ce n’est pas le cas, car les cyclistes ont de petits triangles « cédez le passage » (sous la neige) avant de traverser.

L’avantage c’est que tout le monde ralentit et que l’automobiliste laisse en général passer le cycliste (peut-être en pestant contre ces vélo sur le passage piéton). Mais, comme plein de choses s’agissant des cyclistes, ce n’est pas clair et la confusion est souvent source d’incompréhension et de danger. A revoir, comme suite de la traversée à cet endroit, où la voie cyclable disparait tout simplement.

2091217 neige sion 3

Les trottoirs sont dégagés, sauf où il y a de la peinture pour les vélos 😉

La neige, une histoire sans fin

Voilà, l’hiver est là, avec de la neige en plaine. « C’est cool, ça fait plus « esprit de Noël » », m’a glissé le petit dernier, qui ne tenait plus en place, avant d’aller construire un tremplin de saut inutilisable dans le jardin. Ce qui n’est pas ans me rappeler ma propre enfance quand je plantais des piquets au plat avant de me prendre pour Heini Hemmi (qui s’est semble-t-il reconverti dans le saumon haut de gamme) ou Ingemar Stenmark (vous m’excuserez, je suis binational alors je gagnais assez souvent à l’époque…).Lire la suite…