Rien à voir… quoique

J’ai une collègue qui prépare un article sur les traces que laissent les gens sur le net. Un peu comme de se promener tout nu sur la place Centrale de Martigny dans certains cas. Parfois les gens en sont conscients, d’autres pas du tout.

Facebook, Flickr et autres réseaux sont propices à laisser tout plein d’infos sur soi, sa famille… Des photos, des dates, des renseignements qui, mis bout à bout, peuvent donner une image très précise de qui vous êtes. Le tout à vos amis, bien sûr, mais aussi à des gens pas forcément bien intentionnés.

Du coup, j’ai décidé de prendre quelques petites précautions. Bye-bye Facebook, Linkedin, Plaxo et autres services qui vous veulent du bien. J’ai quand-même gardé mes images sur Flick’r, en essayant de bien préciser les autorisations sur certaines images que je souhaite garder privées. Du temps gagné pour me concentrer sur d’autres choses. Et c’est pas plus mal.

Odyssée hivernale

Pas vraiment le temps de rouler ces derniers jours. La faute au boulot, qui prend trop de temps. Heureusement, certains sujets sont passionnants et j’ai eu la chance de suivre une partie de la course de chiens de traîneau la Grande Odyssée ces quatre derniers jours. Beaux paysages et sportifs d’élite – les chiens – étaient au rendez-vous.

Pas du sport, la luge?

La luge, sport familial. Le mot important c’est sport. Je n’y croyais pas trop, avant de le pratiquer à Ovronnaz. Dans cette station, la descente depuis Loutze se mérite. Le prix à payer? 3,5 km de montée, un peu plus de 500 mètres de dénivelé avec un enfant de 15 kilos sur les épaules et trois autres à motiver. La descente? Pas vraiment du sport, mais presque aussi superbe que la fondue dégustée à la buvette de Loutze.