Après ma mésaventure de la semaine dernière, j’ai retrouvé mon «contradicteur», qui maintient sa version: il a le droit de circuler sur ces berges du Rhône, dans ce même sens Branson – Vers l’Eglise et à la vitesse «modérée» qui est la sienne, entre 45 et 50 km/h, avec une limitation qu’il me dit être à 60 km/h.

Renseignement pris auprès de la police municipale de Fully, il a tort.

La limite de vitesse n’est en effet pas de 60 km/h, mais de 80 km/h.

Oui, vous avez bien lu: 80 km/h sur un axe interdit aux véhicules motorisés.

La police qui dit contrôler « régulièrement les usagers qui l’empruntent » précise qu’uniquement « des véhicules agricoles ou munis d’une autorisation sont autorisés à circuler sur cette route ».

La prochaine fois que vous vous y promènerez en famille avec enfants et animaux de compagnie, à pied, en roller ou à vélo, faites gaffe au camion qui déboule à 80 km/h. Il a peut-être une autorisation.

Là où ça en devient ridicule, c’est qu’un vélo électrique «rapide» à plaque jaune, considéré comme un cyclomoteur, ne peut pas circuler sur les berges (sauf moteur éteint). Mais des automobiles, voire des camions pourraient y rouler à 80 km/h!

Je rappelle que les berges du Rhône sont intégrées dans un réseau cyclable national et qu’il s’agit du seul itinéraire où l’on peut (pouvait, pourrait?) espérer éviter les autos en Valais.

Grave erreur.