Petite pas reine

La ville de Stockholm s’apprête à investir un peu plus de 72 millions de francs suisses ces dix prochaines années pour améliorer la sécurité et le confort des cyclistes. Un premier « plan vélo » datant de 1998 a permis au trafic des deux-roues de progresser de 95% au centre de la capitale suédoise, relève le journal Dagens Nyheter. Le nouveau projet prévoit d’améliorer l’existant et d’y ajouter une soixantaine de pistes cyclables, entre autres mesures visant à favoriser ce moyen de transport.

Voilà qui ne peut qu’éveiller un soupçon de jalousie pour le cycliste convaincu que suis. Surtout dans un pays, le Vieux-Pays plus précisément, où le rayon des efforts en faveur de la petite reine est plutôt dégarni. On a bien les berges du Rhône fermées à la circulation automobile sur certains tronçons ou quelques litres de peinture jaune sur les routes cantonales. Deux excellents prétextes pour ne pas en faire davantage. Mais à part ça…

A part ça on a des bandes cyclables qui disparaissent à l’approche des carrefours – ça fait toujours un épineux problème réglé discrètement –, des feux «intelligents» qui ne réagissent pas à l’approche des vélos, des itinéraires cyclables qui prennent tout sauf le chemin le plus court entre deux localités et un déneigement plus qu’approximatif en hiver.

Alors, 72 millions pour le vélo, ça fait rêver. Un peu comme la route de la fortune…

Joakim Faiss

Auteur : Joakim Faiss

Cycliste - Journaliste - Rédacteur chez Vélo Romand et chef ici ;-). Vélos actuels: Santa Cruz Tallboy (VTT), Specialized Diverge Expert (gravel), Specialized Crux (cyclocross), BMC Alpenchallenge (urbain), Peugeot PFN 10 (1981). Bière préférée: Velosophe,Triple Karmeliet Pratiques:VTT, route, cyclocross. Devise:Où est le problème?

Laisser un commentaire