Aujourd’hui, 500 enfants vont mourir dans la circulation. Oui, 500.

Chaque jour, dans le monde, plus de 500 enfants perdent la vie dans des accidents de circulation et des milliers d’autres sont blessés.

A l’occasion de la Semaine de la sécurité routière l’Organisation mondiale de la santé (OMS), qui aura lieu entre les 4 et 10 mai 2015, la coordination romande du Pédibus invite chacun à soutenir l’action « Sauvons la vie des enfants! »

« Il est primordial que la mobilité des enfants soit reconnue comme un véritable enjeu et que les modes de transport sûrs et durables soient promus« , explique le coordinateur du Pédibus, Rodrigo Luruena. Au centre de cette démarche se trouve la «Déclaration des enfants pour la sécurité routière». « Les enfants des quatre régions du monde ont inspiré ce document qui exprime leurs pensées et leurs peurs de se déplacer sur la route. Les demandes des enfants pour garantir un espace public adapté à leurs besoins sont mises en avant également. »

Y figure ainsi le passage suivant:

Nous avons tous le droit d’être en sécurité sur le chemin de l’école. Nous devrions tous pouvoir nous y rendre à pied sur des routes sécurisées. Nous voulons des voies piétonnes et des pistes cyclables, nous voulons des ralentisseurs et nous voulons des croisements sûrs afin de pouvoir accéder à l’éducation sans crainte ni blessure.

Pour soutenir cette initiative pour des chemins plus sûrs et adaptés aux enfants, toutes les lignes Pédibus et leurs partenaires sont invités à:

  • Signer la « Déclaration des enfants pour la sécurité routière » online
  • Télécharger et imprimer l’affiche « SAVE KIDS LIVES »
  • Ecrire un message lié à la sécurité routière sur cette affiche
  • Prendre une photo (voir des exemples) des enfants avec l’affiche
  • L’enregistrer directement sur le site de « SAVE KIDS LIVES »
  • Merci d’envoyer aussi votre photo à coordination.pedibus@ate.ch. Elle sera mise en ligne sur le site du Pédibus pour souligner la participation des enfants de Suisse romande à cette initiative internationale.

Davantage d’informations dans le dernier Pédibus info.

Page Facebook: https://www.facebook.com/SaveKidsLives

Deuxième jeunesse pour le Peugeot

Je ne sais plus exactement quand on m’a donné ce vélo, il y a environ un an, peut-être. Un Peugeot « touring » de route pour enfants. Un de ces modèles que ma maman m’avait interdit, de peur que je devienne bossu. Du coup, j’ai peut-être échappé à la bosse, pas forcément à d’autre défauts, comme la jalousie face à certains enfants qui y avaient eu droit, à ce vélo à guidon « de course ».

Peugeot kids road bike

Le destin, et peut-être aussi mon enfance, m’ont donc rattrapé lorsque ce petit vélo s’est retrouvé devant ma porte d’entrée, car « je pourrais peut-être en faire quelque chose » plutôt que de le déposer à la déchetterie. De fait, le petit Peugeot s’est retrouvé pendu à un crochet pendant plusieurs mois. Jusqu’à ces quelques soirées de mauvais temps du printemps 2014.

Peugeot kids road bike

Il a fallu nettoyer le tout, regraisser quelques roulements des axes de roues (bien fait de garder mes clés plates des années nonante…), dégraisser la chaîne et le dérailleur, figés dans de la vieille graisse épaisse, dévoiler les roues, remplacer les chambres à air (pas faciles à trouver ces 22 pouces à valve Dunlop) ajuster les freins, remettre une guidoline « tissu » un poil vintage, régler le tout et… c’est à peu près tout.

Peugeot kids road bike

Peugeot kids road bike

Le vélo a beau me ramener en enfance, il est un poil petit pour moi… Mais il a fait le bonheur du fiston qui l’a d’emblée emmené rouler sur les bas-côtés herbeux de notre route de campagne. « Tibor Faiss aux Strade bianche », m’a-t-il lancé au passage. Il connaît déjà ses classiques, le bougre.

Tibor- Peugeot kids road bike