Vélos dans le train: le bon sens, vous connaissez aux CFF?

Il y a quelques années, le Canton du Valais et Regionalps s’associaient pour proposer un vélo pliable en location, histoire d’inciter les pendulaires à combiner vélo et train pour leurs trajets quotidiens. L’avantage du vélo pliable étant de voyager gratuitement dans les trains de la compagnie régionale.

Le vélo plié voyage donc gratuitement. Et c’est toujours le cas chez RegionAlps m’a confirmé un contrôleur en août 2019. Merci à cette compagnie chez qui le bons sens est encore présent.

Chez les CFF (qui détiennent pourtant 70% de RegionAlps [mise à jour du 23 août 2019]), il semble malheureusement en être autrement. Un voyageur en a fait l’amère expérience après avoir emprunté un vélo pliable pour éviter de prendre un billet pour son vélo. Surprise: celui-ci lui a tout de même été facturé, car le vélo, pourtant plié, n’était pas dans une housse… Pour les CFF, c’est obligatoire «pour des raisons d’hygiène». Sans rire.

Vélo dans le train en Suisse : c’est un supplément de 14 francs (12,80€, ~9€ en parité pouvoir d’achat), ou un billet demi-tarif si moins cher. J’ai emprunté un vélo pliant pour économiser ce supplément. J’ai dû le payer quand même car le vélo n’était pas dans une housse

Petit rappel des dimensions, pour savoir de quoi l’on cause: selon le site du fabricant de vélos pliables Brompton, les dimensions de leur vélo plié sont de 585 mm de haut x 565 mm de long x 270 mm de large. Le volume de l’ensemble plié est d’environ 0,089 m3.

Pour les valises dans le train, les dimensions maximales autorisées par les CFF sont 1,20 x 0,80 x 1,00 m. Soit 0,96 m3.

Toutes les infos dans ce document, sous T600 dès la page 50, chapitres 6 et 7.

Velo pliable cff2

Et encore, ce n’est pas limpide…

Velo pliable cff1

Dans l’espace occupé par une valise on pourrait ainsi caser dix vélos pliés si on prend le volume absolu. Un peu moins en pratique, mais huit à coup sûr.

Mais la valise est gratuite, alors qu’un vélo dix fois moins encombrant doit payer s’il n’est pas dans une housse, même posé dans l’espace à bagages à l’entrée de la voiture ou caché sous le siège du voyageur.

Donc votre vélo plié est tout sale. Vous le prenez dans le train sans housse, mais avec un billet 1/2 tarif pour le vélo, comme il se doit (n’oubliez pas le plafond de 14.- de la carte journalière vélo si le 1/2 tarif est plus cher). Et comme vous avez acheté un billet pour votre vélo plié tout sale, il répond instantanément aux règles d’hygiène. C’est limpide, non?

Un jour il faudra peut-être se déchausser en prenant le train. Et mettre ses chaussures dans une housse pour éviter de payer un supplément?

Joakim Faiss

Auteur : Joakim Faiss

Père de famille - Cycliste - Journaliste - Rédacteur chez Vélo Romand et chef ici ;-). Vélos actuels: Thömus Sliker (route), Rocky Mountain Element 970 (VTT), Specialized Diverge Expert (gravel), Specialized Crux (cyclocross), BMC Alpenchallenge (urbain). Bière préférée: Velosophe,Triple Karmeliet Pratiques:VTT, route, cyclocross. Devise:Où est le problème?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *