Le RegioBike, pour emmener son vélo dans le train

Jacques Melly chef du Département valaisan des transports, de l’équipement et de l’environnement (DTEE), est enthousiaste.

C’est marrant, le jour même où je teste le trajet entre mon domicile et le travail en train+vélo plutôt qu’en voiture (et que je déplore le manque de places pour garer et attacher son vélo), l’Etat du Valais annonce son concept de RegioBike. Un vélo pliable, proposé en location (200.- par année au titulaires d’un abonnement annuel de transport public) et facile à emporter avec soi.

« Afin d’offrir de nouvelles possibilités de déplacements et d’encourager les modes de transport alternatifs et écologiques, RegionAlps lance – avec la collaboration du Service des transports du canton – le RegioBike. Il s’agit d’un vélo pliable, qui se transporte gratuitement dans les trains ou les bus », annoncent les autorités cantonales dans un communiqué.

Une courroie en kevlar

Le RegioBike se loue à l’année avec un système de maintenance. « Le RegioBike, en plus de son look sympa, se plie et se déplie en moins de dix secondes. Il est léger mais robuste. Sa chaîne ne salit pas car il s’agit d’une courroie en « kevlar ». Emporté plié dans les transports publics, le RegioBike permet de rejoindre plus facilement la gare, le domicile et/ou le lieu de travail. » Pour ses promoteurs, ce vélo constitue un moyen de transport agréable pour effectuer des déplacements jusqu’à environ trois km.
Jacques Melly chef du Département valaisan des transports, de l’équipement et de l’environnement (DTEE), est enthousiaste : « Dans un canton où la marge de progression de l’utilisation des transports publics reste élevée il est intéressant de proposer des solutions telles que le RegioBike. Elles offrent une liberté accrue pour les utilisateurs. » L’Etat du Valais a participé à l’achat des premiers vélos dans le cadre de sa politique de mobilité.

Comment s’abonner au RegioBike

Les utilisateurs des transports publics, détenteurs d’un abonnement de parcours ou d’un AG, peuvent louer un RegioBike pour un montant annuel de 200 francs Ce prix comprend un service de maintenance et une assurance accident. Les voyageurs sont invités à remplir un formulaire en ligne et à se rendre au guichet de gare choisi afin de retirer leur vélo. Une caution de 50 francs est prévue.

L’avantage pour les apprentis

L’Etat du Valais subventionne depuis la rentrée scolaire la location d’un RegioBike par les apprentis à hauteur de 100 francs. Il veut ainsi les inciter à utiliser les transports publics. Jacques Melly : « des entreprises formatrices sont installées dans des zones industrielles moins bien desservies par les transports public ; ce vélo rapproche donc les transports publics du lieu de travail. »

RegioBike en test

En collaboration avec l’OPRA et Valais Roule, RegionAlps met à disposition des RegioBike dans les stations de Valais Roule de Sion, Sierre, Monthey, Martigny, Viège et Brigue. RegionAlps sera à la Foire du Valais et proposera de tester ses RegioBike sur un circuit sur le stand 2113.

Questions fréquentes - FAQ (pdf) (567 téléchargements) Le flyer promotionnel du RegioBIke (422 téléchargements)
Joakim Faiss

Auteur : Joakim Faiss

Père de famille - Cycliste - Journaliste - Rédacteur chez Vélo Romand et chef ici ;-). Vélos actuels: Thömus Sliker (route), Rocky Mountain Element 970 (VTT), Specialized Diverge Expert (gravel), Specialized Crux (cyclocross), BMC Alpenchallenge (urbain). Bière préférée: Velosophe,Triple Karmeliet Pratiques:VTT, route, cyclocross. Devise:Où est le problème?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *