Il reste de la neige, mais ouf, pas partout

Un bien belle fin de semaine, avec des températures estivales, dont je retiendrai surtout que certains coins sont encore inaccessibles à vélo, en raison de la neige. Ou des avalanches qui obstruent le passage, comme à Dugny, en-dessous d’Ovronnaz. On peut certes les franchir à pied, mais une avalanche de cette ampleur ne laissait rien présager de bon plus loin, entre Randonne et Chiboz, puis entre Chiboz et Buitonne, avec encore pas mal de neige qui peut glisser depuis bien plus haut.

Jamais vu une avalanche de cette ampleur à cet endroit.

Samedi j’ai donc fait demi-tour, sans que la sortie ne devienne moche pour autant.

Jeur-Brulée, un petit coin de paradis au coude du Rhône.

Dimanche, plus de neige sur la montée à Jeur-Brulée… Un sacré beau coin, au prix d’un montée sacrément raide.

Au « Mayen liquide », belle vue sur Martigny et le massif du Trient.

La descente par le sentier sur Mayen-Lotton n’est pas piquée des vers non plus (un peu plus d’un km avec une pente entre 30 et 50%) et assurément un bon test, à la limite du défi pour le système de freinage et les paumes fragiles du début de saison.

Halte obligatoire au Mayen liquide…
Et c’est bien volontiers 😉
Joakim Faiss

Auteur : Joakim Faiss

Père de famille - Cycliste - Journaliste - Rédacteur en chef du Magazine Vélo Romand. Vélos actuels: Thömus Sliker (route), Rocky Mountain Element 970 (VTT), Specialized Diverge Expert (gravel), Specialized Crux (cyclocross), BMC Alpenchallenge (urbain). Bière préférée: Velosophe,Triple Karmeliet Pratiques: Vélo de route, cyclocross, VTT cross country, VTT marathon, VTT all-mountain. Où est le problème?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *