«les piétons, les motocyclistes et les utilisateurs de vélos classiques y subissent plus d’accidents que dans d’autres pays. Ainsi, dans la moitié des pays européens considérés, le nombre d’utilisateurs de vélos classiques tués rapporté au nombre d’habitants est inférieur à celui qui est enregistré en Suisse. Si l’on ajoute à cela l’augmentation du nombre d’accidents graves de vélo électrique, il apparaît que la sécurité du trafic des deux-roues constitue un défi. Il en va de même pour la sécurité des piétons et pour celle des personnes de 75 ans et plus.»

Trois solutions connues: des infrastructures, des infrastructures et des infrastructures.

Article original: Baromètre de la sécurité routière | BPA