Ça n’avance pas vite, mais nous n’allons pas faire la fine bouche et saluer le nouveau tronçon cyclable inauguré le 13 novembre 2021 dans le Haut-Valais.

L’Etat du Valais a en effet ouvert, entre la gare et la chapelle « Zen Hohen Flühen » à Bitsch, le premier tronçon de la piste cyclable qui reliera Bitsch à Mörel, où les cyclistes doivent emprunter la route cantonale sur près de 4 kilomètres.

Afin d’accroître la sécurité, le Canton du Valais a décidé de réaliser, en-dehors de la route cantonale, une piste cyclable dont trois autres tronçons seront réalisés d’ici à 2025. Celle-ci fera partie intégrante de la route du Rhône 1 fréquentée par des milliers de cyclistes chaque année et qui relie en Valais Saint-Gingolph à Gletsch.

La route du Rhône 1 de la fondation SuisseMobile est itinéraire cyclable qui traverse le Valais de Saint-Gingolph à Gletsch. Avec la construction de ces 4 kilomètres de piste cyclable entre Bitsch et Mörel, la route du Rhône 1 sera entièrement praticable jusqu’à Oberwald sur un parcours dédié à la mobilité douce. « Outre la plus-value sécuritaire, cette réalisation contribuera également à enrichir l’offre touristique de la région« , se réjouit l’Etat du Valais dans un communiqué.

Les travaux ont été divisés en quatre étapes, dont la première longue de 1,1 kilomètre, entre la gare et la chapelle Zu Hohen Flühen à Bitsch, est désormais terminée. En 2023, un deuxième tronçon de 1,9 kilomètre reliant la chapelle à la centrale hydroélectrique Aletsch Mörel sera mis en service. Ensuite, deux autres tronçons reliant respectivement la centrale à la gare de Mörel (500 mètres), puis la gare au pont Tunetsch (450 mètres) à Mörel seront réalisés d’ici à 2025.

Le coût total de la construction des quatre tronçons cyclables approchera les 6 millions de francs, dont 1,5 million pour le premier tronçon inauguré samedi. Ce montant sera entièrement financé par le canton.

La nouvelle n’a bien sûr pas manqué de réveiller quelques jalousies, mais on commence à s’y faire…

Et pour ceux qui trouvent cela cher, à 1,5 mio le kilomètre, on n’oubliera pas le prix d’un km d’autoroute, qui revient entre 20 et 140 millions de francs selon le tronçon concerné.

Photo © Jonas Zurbriggen – Brutal-Guët AG