Après avoir dit du bien du dernier aménagement en ville de Sion, il est temps de revenir à la réalité ailleurs, aussi à Sion d’ailleurs. Un peu partout dans ce canton on pense mettre les cyclistes en sécurité avec de la peinture, entre autres problèmes constatés lors de quelques trajets à vélo.

A Sion

Depuis plusieurs mois, la circulation est entravée à la rue de l’Industrie, avec une déviation des cyclistes par la route des Ronquos dont l’aménagement est juste nul, dangereux et inconfortable. Nul et dangereux, car il s’agit de peinture jaune (une bande cyclable donc), qui a d’ailleurs disparu à plusieurs endroits, sur un axe avec passablement de trafic automobile. On passe aussi à côté de voitures garées avec le souci des portières qui s’ouvrent et encourage tout cycliste expérimenté à quitter la bande cyclable pour s’éloigner de ces autos.

Dangereux aussi, car la bande cyclable n’est jamais respectée, en témoigne l’effacement de la peinture jaune. Inconfortable « psychologiquement » pour les mêmes raisons et physiquement à cause du revêtement parsemé de trous, fissures et autres bosses.

Sous la voiture se cache une bande cyclable, mais cela ne suffit pas à laisser passer un vélo...
Sous la voiture se cache une bande cyclable, mais cela ne suffit pas à laisser passer un vélo…

A l’heure où la Police cantonale invite au respect, il serait souhaitable que les autorités en fassent également preuve envers les usagers à vélo, surtout pour des « déviations » en place pour plusieurs mois et des aménagements définitifs. A cet endroit il est URGENT de repeindre la bande cyclable, même si ce n’est qu’un pis-aller.

On devine la bande cyclable, totalement inutile.
On devine la bande cyclable, totalement inutile.

A Martigny

Le centre commercial Cristal offre 400 places, dont 300 couvertes aux automobilistes. Pour les gens à vélo, il y en a 16. Ce qui doit être assez, vu que ce stationnement est inaccessible à vélo… On ne peut en effet pas arriver jusque là sans passer par un passage piéton. Et donc descendre du vélo au bord d’un trottoir, monter sur le trottoir, traverser à pied… Vous voyez le problème, centre Crystal? Pas forcément compliqué, mais lorsque l’on tombe sur les cyclistes dès qu’ils roulent sur un trottoir ou passage piéton, on a vu mieux.

L'accès des personnes à vélo se fait par ce passage piéton.
L’accès des personnes à vélo se fait par ce passage piéton.

Le problème est à peu près similaire (pour le nombre de stationnements, rarement couverts) dans les autres centres commerciaux, mais ce n’est pas une raison.

Un autre accès possible à vélo: par le trottoir et le passage piéton sur la droite.
Un autre accès possible à vélo: par le trottoir et le passage piéton sur la droite.

Et puisque l’on est à Martigny, restons-y. Une belle route bien large. Tellement large que l’on réduit visuellement sa largeur avec de la peinture. Verte cette fois.

Idée folle à l'avenue des Grandes Maresches: réduire vraiment la largeur de la route et aménager une piste cyclable pour tous ceux qui habitent le quartier.
Idée folle à l’avenue des Grandes Maresches: réduire vraiment la largeur de la route et aménager une piste cyclable pour tous ceux qui habitent le quartier.

La prochaine fois on pourrait peut-être réduire la taille de la chaussée et ajouter une vraie piste cyclable en direction de ce quartier qui a vu pousser plusieurs bâtiment d’habitation ces dernières années. Pour aller au centre Cristal, qui aura réglé ses accès cyclables, ce sera plus pratique et moins dangereux à vélo.

Entre Sion et Martigny

Une belle série de panneaux qui envoient les cycliste vers un danger tout proche. Évidemment, ils ralentissent, mais ils aiment aussi garder un peu d’élan pour remonter de l’autre côté…

Un gros point noir dans la continuité cyclable entre Riddes et Leytron avec ce passage sous-voie (le tout est sur la commune de Chamoson en fait) à la visibilité catastrophique. Un miroir serait déjà bienvenu.

Un miroir aujourd’hui abandonné qui ne demande qu’à se rendre utile un peu plus loin.

Mais pourquoi ne pas interdire la circulation automobile à cet endroit, comme sur le reste des berges du Rhône? Ce ne sont pas les autres routes qui manquent entre Riddes, Leytron, Saint-Pierre de Clages et Chamoson.