Simon Pellaud le plus combatif en Utah

«Le cyclisme n’est pas une science exacte. Une fois présent dans l’échappée, il faut tout donner pour tenter de rallier l’arrivée en vainqueur», résume le Valaisan de Chemin Simon Pellaud. A défaut de lever les bras sur la ligne de la 3e étape du Tour de l’Utah, le jeune coureur suisse est monté sur le podium pour recevoir le maillot rouge du coureur le plus combatif de l’étape.

«On a traversé la moitié de la planète pour venir courir aux Etats-Unis, donc je ne compte pas passer toutes mes journées dans le peloton», poursuit-il. «Prendre les échappées est le seul moyen pour moi de me distinguer. Voilà pourquoi j’ai tenté ma chance de nouveau aujourd’hui. Quand le peloton est revenu, il était hors de question que je me relève. J’ai un tempérament ben trempé. Une fois que je suis devant, je veux aller le plus loin possible. C’est le vélo que j’aime et c’est comme ça que je me fais plaisir. Désormais, place à la récupération. Mais je n’exclus pas le fait de retourner à l’attaque d’ici la fin du Tour de l’Utah».

Simon Pellaud en compagnie de Lionel Marie. Photo IAM Cycling - Flick'r
Simon Pellaud en compagnie de Lionel Marie. Photo IAM Cycling – Flick’r

Pour le directeur sportif Lionel Marie, Simon Pellaud «est un coureur vaillant. Il a encore de belles années devant lui et une bonne marge de progression. C’est une personne toujours positive, toujours apte à aller de l’avant. Et en plus de ça il progresse d’année en année, donc il ne faut pas que ça s’arrête là». (communiqué)

L’ANECDOTE: «Un écureuil a traversé la route en sautillant et a bien failli nous mettre tous par terre en deuxième partie de course», raconte Simon Pellaud. «Il a été pris de panique en nous voyant arriver. Heureusement personne n’a chuté».

LE CHIFFRE: 2500. C’est l’altitude à laquelle est juché l’hôtel de IAM Cycling pour les deux prochaines nuits, à SnowBird. Depuis son arrivée aux USA, la formation helvète n’est pas descendue en-dessous des 1500m.

Davantage d’images sur la page Flick’r de IAM Cycling

Tour of Utah (lundi 1er août au dimanche 7 août)

Mercredi 3 août : Richfield – Payson 191,8km

Etape

  1. Lachlan Morton (Jelly Belly)  en 4h24’49’’
  2. Adrien Costa (Axeon)                    à 3’’
  3. Andrew Talansky (Cannondale) à 3’’
  4. Larry Warbasse à 5’57’’
  5. Simon Pellaud à 13’41’’
  6. Jonathan Fumeaux à 18’09’’
  7. Marcel Aregger à 22’’59
  8. David Tanner à 22’59’’

Classement général

  1. Lachlan Morton (Jelly Belly)  en 11h30’53’’
  2. Adrien Costa (Axeon) à 7’’
  3. Andrew Talansky (Cannondale) à 9’’
  4. Larry Warbasse à 6’07’’
  5. Simon Pellaud à 13’42’’
  6. Jonathan Fumeaux à 18’19’’
  7. David Tanner à 23’09’’
  8. Marcel Aregger à 23’54’’
Joakim Faiss

Auteur : Joakim Faiss

Père de famille - Cycliste - Journaliste - Rédacteur en chef du Magazine Vélo Romand. Vélos actuels: Thömus Sliker (route), Rocky Mountain Element 970 (VTT), Specialized Diverge Expert (gravel), Specialized Crux (cyclocross), BMC Alpenchallenge (urbain). Bière préférée: Velosophe,Triple Karmeliet Pratiques: Vélo de route, cyclocross, VTT cross country, VTT marathon, VTT all-mountain. Où est le problème?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *