Swiss Epic en Valais, tous les détails

C’est donc le Valais qui a été choisi par les organisateurs de la course par étapes « Swiss Epic », qui se déroulera du 15 au 20 septembre 2014. « Nous l’avons placée là en fonction du calendrier UCI, de la météo souvent favorable, mais aussi en tenant compte de la période de la chasse », sourit la coordinatrice Olivia Schoch.

Photo Alex Buschor - Swiss Epic
Photo Alex Buschor – Swiss Epic

Pour la beauté des sentiers

Le Valais a été choisi pour trois raisons principales, explique Joko Vogel, organisateur de la manifestation : les sentiers, le dénivelé, les autorisations. Le canton possède un réseau de sentiers extrêmement dense et souvent adapté au mountain bike. « Probablement les plus beaux sentiers du monde », appuie la légende du bike, Thomas Frischknecht. Des beaux sentiers sur des dénivelés impressionnants. « Avant de venir en Valais, je n’avais jamais fait une montée de 1800 m d’une traite. Jamais. » Enfin, les autorisations semblent plus faciles à obtenir pour rouler sur les sentiers valaisans que sur les certaines routes ailleurs en Suisse. « Une année avant la course, nous disposons déjà de 75 % des autorisations nécessaires », se réjouit Joko Vogel.

Photo Alex Buschor - Swiss Epic
Photo Alex Buschor – Swiss Epic

Départ à Verbier, arrivée à Zermatt

La course partira de Verbier, avec un prologue et une première, longue, étape en direction de Loèche-les-Bains. Cette dernière accueillera la deuxième étape, avant l’étape de liaison vers Grächen ou auront lieu la quatrième étape et le départ de la dernière, en direction de Zermatt. Un total de 400 km pour 15’000 mètres de dénivelé attend les coureurs. Une version « flow » permettra aux moins entraînés d’emprunter certaines remontées mécaniques et de bénéficier d’une navette en d’autres occasions. Il restera tout de même 300 km et 8000 m de dénivelé. Il ne s’agira toutefois pas d’une course d’enduro, juste d’une version allégée de la Swiss Epic, et il n’y aura pas de podium sur la flow.

Photo Alex Buschor - Swiss Epic
Photo Alex Buschor – Swiss Epic

Frischknecht : « Toucher le cœur des bikers »

IMGP0428La compétition sera inscrite au calendrier UCI, mais les organisateurs, « Frischi » en tête, espèrent que l’événement soit davantage qu’une course, une aventure inoubliable. « Il y a assez d’autres compétitions où le chrono est le plus important. La Swiss Epic est plutôt destinée à des sportifs qui ont envie de vivre quelque chose de spécial, sur des sentiers magnifiques et dans un panorama exceptionnel, en retrouvant l’âme du mountain bike. Des cyclistes en shorts larges et avec 130 mm de débattement sur le vélo plutôt que des mecs qui viennent souper avec des chaussettes de compression », image Thomas Frischknecht. « La plupart des courses sont basées avant tout sur le physique. Ici il faudra être aussi bon techniquement que physiquement. On s’adresse à une autre catégorie de bikers. » Un nouveau parcours sera proposé chaque année et e but est d’en faire la plus grande course par étapes de VTT d’Europe à l’horizon 2016.

Photo Alex Buschor - Swiss Epic
Photo Alex Buschor – Swiss Epic

Inscriptions et finances…

La participation est limitée à 300 équipes de deux personnes et les places seront tirées au sort. Les inscriptions à la loterie ouvrent le 13 octobre 2013 à 13h10 sur www.swissepic.ch et le premier tirage aura lieu le 1er novembre.

La participation est ouverte aux professionnels et aux amateurs ambitieux dès 18 ans.

Catégories

SWISS EPIC : ladies (2 femmes), men (2 hommes), mixed (1 femme et 1 homme), master (2 coureurs âgés d’au moins 40 ans)

SWISS EPIC FLOW : ladies (2 femmes), men (2 hommes), mixed (1 femme et 1 homme).

CORPORATE : un team composé de trois équipes de deux coureurs : deux d’entre elles s’alignent sur SWISS EPIC, la dernière sur SWISS EPIC FLOW. Tous les teams sont évalués dans un classement général. Contribution caritative pour Rwanda-Cycling comprise.

Tarifs

Trois formules all-inclusive sont proposées : SWISS EPIC Heaven (7000 CHF, hébergement en hôtel 4 ou 5 étoiles), SWISS EPIC Comfort (4500 CHF, 3 étoiles ou moins) et SWISS EPIC Camper (3500 CHF, camping-car). Les prix sont valables pour trois personnes (deux coureurs et un accompagnant qui pourra, par exemple, conduire le camping-car de la formule « camper »). Un supplément de 650 CHF sera perçu pour la formule « flow ».

Ecouter l’interview de Thomas Frischknecht

Commentaire

« Nous avons les meilleures marques de mountain bike du monde, les meilleurs athlètes, les meilleures équipes, les plus belles montagnes« , rappelle Thomas Frischknecht, légende vivante du mountain bike et co-fondateur de la Swiss Epic. Un nom qui fait clairement référence à la Cape Epic, rendez-vous annuel de l’élite mondiale en Afrique du Sud.

Tout le monde pensait que la Swiss Epic prendrait ses quartiers à l’est de la Suisse, aux Grisons. Pourtant, c’est le Valais qui a été choisi par des Suisses alémaniques en raison du terrain et des paysages qu’il propose. Le canton du Valais, et Valais Tourisme en tête, serait bien inspiré de sauter sur l’occasion — par exemple en s’associant à l’événement — pour développer l’offre à destination des vététistes, et des cyclistes en général. Les seuls tarifs pratiqués par la Swiss Epic démontrent que l’on n’a pas forcément affaire à de pauvres hères dormant à l’arrière d’une camionnette.

Le Valais a d’innombrables atouts à faire valoir pour attirer une nouvelle clientèle touristique, mais il ne le sait pas. Aujourd’hui, les organisateurs de la Swiss Epic viennent le rappeler et vont placer le Valais sur la carte mondiale du mountain bike. On aurait tort de ne pas faire un effort pour en profiter à long terme. Joakim Faiss

Photo Alex Buschor - Swiss Epic
Photo Alex Buschor – Swiss Epic
Joakim Faiss

Auteur : Joakim Faiss

Père de famille - Cycliste - Journaliste - Rédacteur en chef du Magazine Vélo Romand. Vélos actuels: Thömus Sliker (route), Rocky Mountain Element 970 (VTT), Specialized Diverge Expert (gravel), Specialized Crux (cyclocross), BMC Alpenchallenge (urbain). Bière préférée: Velosophe,Triple Karmeliet Pratiques: Vélo de route, cyclocross, VTT cross country, VTT marathon, VTT all-mountain. Où est le problème?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *