Le 29 pouces apporte vitesse et sécurité. Difficile de s'en passer après y avoir goûté. (Photo: sportograf.com)

Je ne vais pas répéter tout le bien que je pense de mon Merida 1800-D équipé de roues de 29 pouces, mais les résultats du dernier Grand Raid amènent tout de même un peu d’eau à mon moulin. Comme l’an dernier, les deux premiers de la course sont équipés de 29”. Tant Urs Huber, vainqueur 2011, et Karl Platt, vainqueur en 2010 et deuxième cette année, avaient fait ce choix.

Pour ma part, j’avais dans un premier temps renoncé à cette édition, prévue depuis Nendaz sur le Merida Big Nine. Hors de forme et fatigué, tant dans le corps que dans la tête, je m’était fait une raison en début de semaine. Puis je me suis décidé à prendre le départ depuis Hérémence, aux côtés de mon épouse Caroline.

Le Grand Raid avec Caroline, et sur la même photo. (Photo: sportograf.com)

La journée fut magnifique et m’a permis de me conforter dans mon idée: je ne veux plus de 26 pouces. Le 29 roule mieux, grimpe mieux sur les portions techniques (pour ceux qui connaissent l’endroit, pour la première fois j’ai pu faire toute la traversée d’Eison, sortie sur la route y compris, sur le vélo) et apporte davantage de sécurité dans les descentes, les plus raides en particulier.

Le 29’’ semi-rigide m’a conquis, ne reste plus qu’à essayer un tout-suspendu. Qui a dit que je devenais gourmand?