Vélo de route - Gran Canarie - En route pour le sommet de l'ile, le Pico de las Nieves, à près de 2000 m d'altitude.

Vélo de route – Gran Canarie – En route pour le sommet de l’île, le Pico de las Nieves, à 1949 m d’altitude.

Je sais, ce n’est pas bien. C’est l’hiver en Suisse et aux Canaries on roule, on roule… Enfin, pas seulement. Il y a la plage aussi, la mer, la piscine, les bars, les tapas et j’en passe. Mais on est surtout ici pour rouler. Sur la route pour cette fois, avec un guide pour éviter de se perdre pour une première. Reste qu’avec une carte et un poil de sens de l’orientation, on doit pouvoir s’en sortir. Mais le guide c’est top quand même. Pas de prise de tête, on pédale et on admire le paysage. Un passage chez Free Motion (qui propose aussi des vélos de location) et c’est parti. Pour les vététistes, le Valaisan Guy Lugrin organise aussi des séjours à l’enseigne de besttrails.ch

Je suis peut-être trop habitué aux Alpes pour encore m’extasier devant la beauté du paysage (des Alpes donc), mais Gran Canarie offre parmi les routes les plus spectaculaires que je connaisse. Des petits cols, des plus longs, biens roulants, un paysage varié, de la côte aride aux vallées verdoyantes (en mars du moins) de l’intérieur.

Évidemment, vous n’êtes pas seuls, l’île attire sa cohorte de touristes qui tient le bronzage pour préoccupation principale. Mais comme le vélo permet de s’en éloigner, on découvre vite les charmes moins accessibles du pays et une population chaleureuse. Encore davantage si vous parlez un tant soit peu d’espagnol.

Un seul regret, ne pas avoir emmené de VTT. Mais le loueur local doit pouvoir arranger cela. Sinon, et c’est peut-être mieux encore, il va falloir revenir bientôt.

Une petite galerie d’images ici… et quelques autres sur Flick’r