Champéry décroche une coupe du monde


Après la manche de juin 2007, Champéry accueillera à nouveau la Coupe du Monde de Mountain-Bike les 12 et 13 septembre 2009. Télé Champéry-les Crosets Portes du Soleil (BikePark.ch) a en effet obtenu l’organisation d’une manche du circuit mondial de VTT de la part de l’Union cycliste internationale (UCI).

Contrairement à 2007, on ne verra toutefois que les athlètes de cross-country. Ni les decendeurs, ni les adeptes du «four-cross» ne seront de la partie au Grand Paradis. «C’était un souhait de notre part de nous limiter au cross-country», confie Jean-Christophe Guinchard, du marketing et des événements auprès de Télé Champéry-les Crosets Portes du Soleil. «D’autre part, l’UCI a aussi décidé de séparer les courses. Hormis la finale, aucune manche européenne de la Coupe du Monde ne réunira les trois disciplines», souligne-t-il.

Nombreuses candidatures

Champéry a été choisie parmi une soixantaine de candidates. «L’UCI avait en effet un très grand nombre de candidature à disposition pour l’année 2009. Et Champéry a été choisie pour accueillir la 7ème des 8 manches de Coupe du Monde cross country», se réjouissent les organisateurs dans un communiqué. «Nous pouvons remercier l’UCI de la confiance accordée pour l’organisation de cette manche et allons faire le maximum pour que cette fête Suisse du VTT soit parfaite ce week-end là.»

La compétition se déroulera comme en 2007 au Grand Paradis à Champéry. Quelques petites modifications parcours et des stands d’équipe seront apportés pour 2009.

On rappellera encore que la station du val d’Illiez est également candidate à l’organisation des Championnats du Monde de 2011.

Le VTT n’est pas un sport sans danger (bis)

Ce doit être la loi des séries… Une semaine après la voltigée de Saillon, qui me fait toujours souffrir, bientôt quinze jours plus tard, j’ai à nouveau embrassé la planète. Au plat, à l’entrée d’un petit «single». Les dangers du VTT en peloton on dira. Un coup de frein devant. Une réaction un peu violent et paf, par terre avec un coude amoché et un genou entaillé. Une petit infection qui se prolonge. pas bon tout ça. Heureusement, la prochaine course importante, le Raid Evolénard, c’est dans une semaine et demie et pas avant. En pleine forme et sans chute. On prend les paris?

Untitled

Le VTT n'est pas un sport sans danger…


«Le snowboard n’est pas un sport sans danger», disait dans les années nonante un gars qui s’était crashé en essayant de traverser un pierrier sur sa planche avant de bien se vautrer. Depuis, c’est une sorte de private joke entre mon frère Raphaël et moi. Et le VTT n’est pas non plus un sport sans danger.
Cela faisait longtemps que je ne m’étais pas cintré à plus de 50 km/h sur une route forestière. Une roue avant qui fuit je ne sais toujours pas pourquoi – pas les bons pneus? pas la bonne pression? un moment d’inattention sur ce secteur trop facile mais rapide? – avant une tentative de rattrapage inefficace et c’est le vol plané. Résultat des courses: un côté droit ouvert de partout, de la cheville à l’épaule en passant par le genou et la hanche et un casque explosé. Merci au casque donc…
Après, le résultat n’est plus très important, hein?