Il y a de vrais malades sur la route que nous devons “partager”. En Angleterre certains corps de police acceptent des vidéos d’usagers pour sanctionner. Je ne dis pas que c’est idéal, mais en Suisse on n’a même pas le droit de filmer pour apporter des preuves, après un accident par exemple.

https://platform.twitter.com/widgets.js

Republié depuis: https://micro.faiss.com