Cycling for children: beaucoup de sueur et quelques larmes

(Photo Olivier Borgognon, UNICEF) La première fois que j’ai été vraiment ému sur un vélo, ce devait être pendant un Grand Raid entre Verbier et Grimentz, lorsque j’ai découvert ce lac de Moiry bleu turquoise après des heures de selle. Je me souviens avoir été remué, avec, la fatigue aidant, une larme au coin de l’œil.

La semaine dernière, c’était un peu pareil. Du bleu partout, une longue journée sur le vélo (10h15 de pédalage) à Crans-Montana, dans le cadre de Cycling for Children de l’UNICEF, un peu de fatigue et tous ces messages d’enfants sur la route. Des encouragements, de l’indignation parfois, des messages d’espoir surtout. Alors que j’avais choisi de “souffrir” sur un vélo, j’ai souvent pensé à ces enfants qui n’avaient pas le choix. Pas le choix de ne pas travailler, de ne pas aller à l’école, d’être mal nourris, maltraités, mal soignés, mal aimés un peu partout dans le monde. A chaque fois, j’avais cette petite larme de rage qui m’encourageait à donner plus, encore un coup de pédale, encore une montée, encore un tour…

Avec Caroline durant la dernière « grande » montée de la journée. Photo Olivier Borgognon, UNICEF

Enfants et adultes, nous étions quelque 1300 selon les organisateurs à pédaler pour offrir un monde un peu meilleur à tous ces enfants cachés derrières les portraits affichés sur le bord de la route. Le parcours est difficile et la répétition des efforts aussi, nous étions prévenus, et c’est bien toute l’idée. On sait pourquoi on est là, pour qui. Et que ce ne sera jamais aussi dur pour nous que pour eux.

Davantage de sueur, moins de larmes”, était un slogan de Cycling for Children. De la sueur, il faudra peut-être que j’en donne encore davantage l’an prochain, histoire de noyer mes quelques larmes de cette année.

MERCI!

Merci à tous les généreux contributeurs qui m’ont fait confiance pour cette journée et dont les dons serviront la cause de l’enfance meurtrie dans le monde. L’ensemble des participants a effectué 33’255 kilomètres pour 995’832 mètres de dénivelé positif (presque 1 million !) à vélo et récolté 450’000 CHF. Les dons sont encore possibles jusqu’au 15 juillet, n’hésitez pas à déjà nous remotiver pour le 8 juin de l’année prochaine 😉

Joakim Faiss

Auteur : Joakim Faiss

Père de famille - Cycliste - Journaliste - Rédacteur en chef du Magazine Vélo Romand. Vélos actuels: Thömus Sliker (route), Rocky Mountain Element 970 (VTT), Specialized Diverge Expert (gravel), Specialized Crux (cyclocross), BMC Alpenchallenge (urbain). Bière préférée: Velosophe,Triple Karmeliet Pratiques: Vélo de route, cyclocross, VTT cross country, VTT marathon, VTT all-mountain. Où est le problème?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *