Trois ans après son lancement, le magazine britannique consacré au mountain bike « Privateer » va cesser de paraître. La 18e édition, dont la parution est prévue à la mi-novembre sera la dernière.

Privateer 17, avant-dernier numéro
Le numéro 17 de Privateer, avant-dernier d’une série entamée voilà un peu plus de trois ans.

« Triste », l’éditeur Bruce Sandell explique la décision – communiquée par email aux abonnés – par un marché des magazines consacrés au mountain bike en contant déclin depuis quatre ans. « Nous avons atteint un bon niveau de ventes, toutefois insuffisant pour maintenir à long terme un journal nécessitant autant d’investissement. Nous ne voulons pas non plus faire de compromis sur la qualité du magazine », relève Bruce Sandell.

Privateer se caractérisait par des textes et des images d’excellente facture, réalisés par de véritables auteurs et une mise en page généreuse et soignée. Pas de nouveautés, pas de tests de matériel, mais des histoires bien écrites autour du mountain bike, ses pionniers et ses figures du jour.

Une mauvaise nouvelle pour les amateurs de beaux textes et de récits passionnants. Les abonnés auront le choix entre le remboursement des numéros non livrés ou un « basculement » de leur abonnement sur la publication soeur  «Rouleur» consacrée au vélo de route.