Du VTT oui, mais sur les routes d’alpage

Ce n’est pas vraiment une surprise et il fallait s’y attendre. Le WWF s’oppose au projet de pistes de VTT à La Tzoumaz, explique le quotidien valaisan Le Nouvelliste. Pour l’association écologiste, «ce projet nous apparaît comme non nécessaire. Il y a déjà dans la région beaucoup de chemins et de routes d’alpage sur lesquels les adeptes de vélos tous terrains peuvent s’adonner à leur passion.» C’est sûr qu’on s’amuse à fond sur une route d’alpage où l’on va par ailleurs croiser les 4×4 des chasseurs qui montent jumeler le gibier qu’ils vont abattre plus tard. Et qui ne veulent pas non plus des pistes de VTT, qui risquent de perturber ledit gibier. Évidemment. Bien davantage qu’un chasseur avec son fusil et son véhicule.

Pour revenir au WWF, je comprends assez aisément son argument au vu des innombrables sentiers qui sillonnent le Valais. Et qui font la réputation du canton loin à la ronde, en Allemagne, au Canada, parmi les vététistes amateurs de grand air et de sensations fortes. Mais on parle là de sentiers, pas de routes d’alpages. À moins que chemin soit synonyme de sentier, et là on va pouvoir être d’accord. On verra bien. Et le prochain type armé d’un bouquin de botanique et d’une loupe et qui me fait une remarque sur un sentier, je lui dirai d’aller voir à La Tzoumaz si j’y suis.

Joakim Faiss

Auteur : Joakim Faiss

Père de famille - Cycliste - Journaliste - Rédacteur chez Vélo Romand et chef ici ;-). Vélos actuels: Thömus Sliker (route), Rocky Mountain Element 970 (VTT), Specialized Diverge Expert (gravel), Specialized Crux (cyclocross), BMC Alpenchallenge (urbain). Bière préférée: Velosophe,Triple Karmeliet Pratiques:VTT, route, cyclocross. Devise:Où est le problème?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *