«J’ai été pris en sandwich entre deux voitures de la colonne course. Je redescendais à la voiture pour avoir des informations de mon directeur sportif. Au moment de remonter, alors qu’on roulait à 50 km/h, j’étais juste derrière le parechoc de la voiture Alpecin Developpement. Cette dernière a freiné à un moment inattendu. J’ai tapé dedans alors que la voiture de mon équipe arrivait derrière et m’a heurté. Ma jambe était coincée entre les deux parechocs.»

Article original: Antoine Debons: «En pleine course, ma jambe s’est retrouvée coincée entre deux voitures» | Rhône FM