Assumant pleinement son rôle de favori, Julien Taramarcaz l’avait annoncé : « Il faudra être fort pour me piquer le titre ». Dimanche, à Dagmersellen, sur un parcours “à l’ancienne” avec une grosse montée et une longue descente pour seules difficultés, le champion de Suisse en titre de cyclocross est, malheureusement pour lui, tombé sur un très fort Lars Forster. Pas vraiment supérieur au Valaisan dans dans la longue montée sur route goudronnée, le jeune Forster a toutefois réussi à répondre à toutes les attaques de Julien Taramarcaz, revenant au train après chaque accélération.

Photo: Lars Forster devant Julien Taramarcaz. Ils seront dans le même ordre à la sortie du bourbier, et à l’arrivée.

Très à l’aise dans la longue descente boueuse rendue glissante par la pluie qui n’a cessé d’arroser la campagne lucernoise tout au long de la journée, Lars Forster a réussi, tour après tour, à mettre la pression sur Julien Taramrcaz dans ce tronçon. Risquant tout dans la dernière dégringolade, Forster a pu creuser un trou suffisant pour s’envoler vers la victoire et glaner ainsi un nouveau titre de champion de Suisse, son premier dans la catégorie élite.

Julien Taramarcaz a inlassablement remis l'ouvrage sur le métier dans la montée, mais cela n'a pas suffi.

Julien Taramarcaz a inlassablement remis l’ouvrage sur le métier dans la montée, mais cela n’a pas suffi.

Dans l’aire d’arrivée, forcément déçu, Julien Taramarcaz relevait toutefois les mérites de son adversaire : «Je venais pour gagner et je suis déçu, mais Lars était fort. Physiquement, il n’était peut-être pas plus fort que moi, mais il a réussi à tenir, à faire l’effort pour rester avec moi jusqu’à la descente. Là, techniquement, il était vraiment à l’aise et parvenait à prendre davantage de vitesse et à me prendre deux, trois, cinq mètres. Ça suffit, il n’y a pas besoin d’avoir une minute d’avance pour gagner… J’ai essayé de faire la sélection dans la montée, mais il est bien resté au contact. Je suis content pour lui, il a fait une belle course, sans profiter de la situation. Je perd le titre, mais pas la guerre. J’espère aussi que Lars va mettre en évidence ce maillot, ce serait bien pour le cyclocross. »

Jeunes valaisans en évidence

Avant élites, les autres catégories se sont élancées dès 9h le matin pour les masters. Quelques valaisans se sont mis en évidence, dont Noé Barras, du cyclophile sédunois, et Lucas Specchier (Dom cycle – Union cycliste montheysanne), respectivement 4e et 5e en U17 après une belle passe d’armes avec le Loclois Jean Fiorellino pour cette 4e place. Dans cette catégorie, on relèvera encore la 19e place de Thibault Rossier (Cyclophile sédunois) et Dimitri Morard (Cyclophile sédunois). En catégorie U19, un seul Valaisan au départ avec Thomas Clapasson (Dom Cycle – Union cycliste montheysanne), 12e. Deux places de mieux que votre serviteur, 14e des masters (+30 ans).

Il faisait un temps à mettre les crosseurs dehors, malheureusement pour eux… Bravo à tous et merci à la délégation valaisanne présente dès le matin pour soutenir pros et amateurs.