Auteur : Joakim Faiss

La semaine des bonnes nouvelles…

Ces jours, avec un nouveau vélo et un magnifique petit voyage à vélo entre le Valais et les Grisons que je vous conterai bientôt, je suis sur un petit nuage cycliste. Et comme les bonnes nouvelles ne viennent jamais seules, les lecteurs de Bikin’Valais contribuent à la bonne humeur ambiante. Point de râlerie cette semaine, mais deux témoignages sympathiques qui démontrent que le vélo fait son petit bonhomme de chemin, aussi en Valais. «Souvent on parle d’automobilistes qui ne respectent pas les cyclistes. Cette fois j’aimerais saluer la conduite de certains chauffeurs en Valais», m’écrit ainsi Nicolas Debons. Le...

Read More

Au bout de la route, il y a le «gravel»

Franchement, le vélo de «gravel» je n’y croyais pas vraiment. Avec mon vélo de route, je me suis déjà aventuré sur les «grusvägar» en Suède, mon cyclocross passe à peu près partout et, sinon, j’ai un VTT tout de même. Et puis, en prévision d’un petit « road trip » en direction des Grisons, un Specialized Diverge s’est pointé à la maison. J’ai une épouse prévenante, voyez-vous, et comme elle tient un magasin de cycles, ça aide aussi… Un très beau vélo, tout carbone, de 8,7 kg, pédales comprises en taille 56, équipé de «gros» pneu de 38 mm (largeur du pneu, à...

Read More

Monte d’Italia dans un monde meilleur

Dans sa chronique de janvier 2017, Gauche-Gauche revenait sur ses années à Aspen et la générosité de celui que l’on appelait juste « Monte ». «  Un copain m’a dit récemment qu’il ne l’a pas vu depuis un bon moment non plus. On doute même qu’il soit toujours vivant. Mon copain pense que Monte est passé dans «a better world», écrivait notre chroniqueur. Il ne croyait pas si bien dire, puisqu’un lecteur de Bikinvalais, intrigué par cette chronique a entrepris quelques recherches et a retrouvé sa trace. Malheureusement dans une nécrologie de l’Aspen Times, qui indique que Thomas Hughes, alias « Monte »...

Read More

Le cyclisme a un problème avec ses « traditions »

Dimanche, un coureur de 43 ans s’est fait chopper avec un moteur électrique (mal) planqué dans son vélo. Qu’est-ce qu’il a pris comme noms d’oiseaux pour avoir voulu glâner quelques primes en 3e catégorie amateur, certains exigeant une suspension à vie. Loin de moi l’idée de vouloir défendre un tricheur, qui donne d’ailleurs une bien piètre image des quadragénaires. Mais je suis tout de même étonné du déferlement de haine contre un type qui a rajouté quelques Watts à son moteur à soupe pour briller sur ses routes régionales en fin de carrière. Premier contrôle d’un vélo équipé d’un...

Read More