Mon vélo pour le Grand Raid 2012

Un vélo à tout faire pour le Grand raid 2012.

Cette année, j’ai décidé de ne plus courir… donc je me suis pour l’instant limité à trois épreuves: la manche du netplus challenge de Fully parce que c’était sur mon parcours d’entraînement fétiche, l’Eiger Bike Challenge parce que Thomas Bingelli nous y a invités avec mon épouse, et le Grand Raid parce que euh, euh, par habitude peut-être. Non, plus sérieusement parce que nous allons courir sous les couleurs de l’Hôpital du Valais — CRR avec deux collègues.

Le choix du vélo a été vite fait puisque je n’ai plus qu’un seul bike dans ma cave. Après avoir découvert le 29’’ avec le Merida semi-rigide alu l’an dernier grâce à la générosité de Merida par Alfred Comte et de Dom Cycle, j’ai décidé de ne plus mendier de vélo en 2012. Comme j’avais prévu de ne plus courir, il devenait difficile d’offrir une contrepartie au sponsor, même après quatorze ans de fidélité.

A l’Eiger Bike 2012 avec mon équipement d’emprunt. Photo Sportograf.com

Je reviens donc à mon vélo de cette année, commandé un peu sur un coup de tête, après un essai d’environ 35 mètres un soir de fête. Un Thömus Lightrider CT 29 ». Alors, coup de bol ou pas, ce vélo est un avion. Plutôt typé all-mountain avec ses roues de 29’’ associées à 120 mm de débattement à l’avant comme à l’arrière et ses axes de roues surdimensionnés. Un peu moins de 12 kg sur la balance, soit le même poids que mon 29’’ semi-rigide de 2011. Le tout monté en double plateau (26 x 34 pour le plus petit développement, un peu juste pour certaines montées à plus de 20% de l’Eiger Bike, mais sur le Grand Raid, cela devrait passer). Les pneumatiques sont des Schwalbe Racing Ralph 29’’ Evo montés en tubeless. Aucun souci depuis le début de la saison, même sur terrain légèrement humide, le 29’’ offre une accroche bien suffisante.

Le léger embonpoint — comparé à un pur vélo de XC — mis à part, c’est une merveille. Efficace comme un 29 à la montée — l’amortisseur FOX RP 23 avec son système Propedal est excellent — et redoutable à la descente. Alors voilà, Un 29’’ tout suspendu pour se faire plaisir, même dans la dernière descente sous le barrage de Moiry.

Bonne course à tous!

Joakim Faiss

Auteur : Joakim Faiss

Père de famille - Cycliste - Journaliste - Rédacteur chez Vélo Romand et chef ici ;-). Vélos actuels: Thömus Sliker (route), Rocky Mountain Element 970 (VTT), Specialized Diverge Expert (gravel), Specialized Crux (cyclocross), BMC Alpenchallenge (urbain). Bière préférée: Velosophe,Triple Karmeliet Pratiques:VTT, route, cyclocross. Devise:Où est le problème?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *