Des VTT, des vététistes, qui parlent anglais, beaucoup, allemand, beaucoup, français, un peu… Verbier a vu arriver les concurrents de la Swiss Epic dimanche, pour le “check-in”, la reconnaissance du prologue du lundi et le premier briefing officiel. Ceux qui ont connu les années glorieuses du Grand Raid, avec un contrôle technique dans les stations de départ, ont pu retrouver cette ambiance particulière de veille de course, avec des mines décontractées, mais une tension déjà palpable et bien présente.

Mon "capitaine" et coéquipier Amaël Donnet en reconnaissance du prologue sur les hauts de Verbier.

Mon « capitaine » et coéquipier Amaël Donnet en reconnaissance du prologue sur les hauts de Verbier.

C’est que le menu en impose: un prologue et cinq étapes pour rallier Zermatt via Loèche-les-Bains et Grächen. Quelque 15’000 mètres de dénivelé et 400 kilomètres à parcourir sur les sentiers valaisans. Le prologue propose déjà un bon concentré de difficultés avec une montée de via La Marmotte, la route des Ruinettes et un retour sur Verbier via les pistes de descente.

Premier briefing des coureurs sur la Place Blanche à Verbier, dimanche après-midi.

Premier briefing des coureurs sur la Place Blanche à Verbier, dimanche après-midi.

La reconnaissance nous a déjà permis de valider le choix du vélo. Double suspension, 130mm de débattement et tige de selle télescopique vont nous rendre la tâche moins compliquée… Cette première “balade” nous a aussi rappelé que la région regorge de sentiers magnifiques et que d’autres options sont possibles en dehors des routes 4×4. À vérifier ces prochains jours…