Montée par la passerelle à Farinet, Dugny et sa carrière, Plan Charrat, traversée sur Randonnaz et descente sur Beudon… Un grand classique de l’automne. Même si le tronçon entre Beudon et la plaine ne fait pas partie de mes sentiers préférés, trop raide, encombré et parfois bloqué par le pierrier qui alimente à l’année certains passages…

En quittant le domaine de Beudon, juste avant la dernière descente.

Mais ce qui précède vaut toujours son pesant d’émotion avec les couleurs de l’automne. Et cela permet aussi de faire un coucou à tante Marion qui habite le domaine de Beudon, qu’elle exploite par ailleurs pour en tirer, entre autres, quelques excellents nectars dépourvus de chimie.

Dans la forêt de feuillus entre Chiboz et Beudon.

Le vélo c’est la santé, et Beudon aussi 😉