Fully: les berges du Rhône rouvertes à la circulation

La bonne nouvelle du jour: après juste un peu moins de six mois de travaux (on avait dit quatre, mais c’était sans compter la remise en état semble-t-il), la route des berges du Rhône est à nouveau ouverte à la circulation entre le centre de Fully et Branson. Seul bémol, le goudron aurait pu être plus lisse, on sent clairement des vaguelettes sur le nouveau revêtement (on peut comparer avec l’ancien qui n’a pas été touché sur environ 200m, va savoir pourquoi).

L’autre bonne nouvelle, c’est que cette route est toujours indiquée comme piste cyclable. La mauvaise nouvelle, c’est que rien n’a changé du point de vue de la signalisation.

Le panneau « piste cyclable » est donc toujours immédiatement suivi de celui interdisant automobiles, motos et cyclomoteurs. Une bonne chose, me direz-vous, mais qui exclut les vélos à assistance électrique dits « rapides », qui sont en théorie obligé de circuler sur cet axe, mais moteur éteint. Un simple panneau « piste cyclable » règlerait ce problème.

Plus loin, en direction du centre du village, le panneau « trafic agricole autorisé » est toujours là. Je n’y vois pas d’inconvénient, sauf que la Police de Fully m’a assuré que les bordiers avaient aussi le droit de passer là et que « le panneau était faux ». On n’est pas sorti de l’auberge et le jeu de devinettes continue pour savoir quels panneaux sont juste ou faux ailleurs sur votre route…

Pour ce qui est de la vitesse maximale pour les ayant-droit, elle reste inchangée: c’est toujours 80 km/h.

Cher Canton et Commune, les berges ont été fermées durant six mois pour ces travaux de sécurisation contre les crues du Rhône. Six mois pour clarifier les règles de circulation, changer les panneaux qui sont « faux » et abaisser les limites de vitesse.

C’était vraiment trop vous demander?

Et pendant que j’y suis, encore un truc dangereux à régler un peu plus loin devant la gravière.

Au-delà de la chaussée sale et dangereuse, rapporté à la taille d’un voiture ou d’un camion, ce couvercle dépasserait d’une bonne vingtaine de centimètres sur la route. Ça va être bien casse-gueule en hiver, planqué sous la neige que vous n’enlevez pas à cet endroit.

Et encore un truc qui m’avait échappé (il faut dire que je ne m’arrête pas pour lire l’entier de tous les panneaux d’information quand je me déplace à vélo). La route Fully-Charrat (marquée en bleu) est une « voie cyclable » qui a été maintenue pendant les travaux.

Fully-Charrat, une « voie cyclable », dites-moi que c’est une blague! Couloir de la mort serait plus approprié.

Une « voie cyclable » de l’État du Valais. Le top pour aller prendre son train à Charrat…
Joakim Faiss

Auteur : Joakim Faiss

Père de famille - Cycliste - Journaliste - Rédacteur chez Vélo Romand et chef ici ;-). Vélos actuels: Thömus Sliker (route), Rocky Mountain Element 970 (VTT), Specialized Diverge Expert (gravel), Specialized Crux (cyclocross), BMC Alpenchallenge (urbain). Bière préférée: Velosophe,Triple Karmeliet Pratiques:VTT, route, cyclocross. Devise:Où est le problème?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *