«But the world of professional cycling is incredibly fickle, and with that tubeless Roubaix win in the bank, the flood gates will surely open. I’m calling it: if tubeless can take two spots on the podium at Paris-Roubaix, tubeless will be the dominant tyre setup in all pro racing by next season.»

Ronan Mc Laughlin, Cyclingtips.com

Traduction automatique de Deepl: « Mais le monde du cyclisme professionnel est incroyablement inconstant, et avec cette victoire du tubeless à Roubaix en banque, les vannes vont sûrement s’ouvrir. Je le dis : si le tubeless peut monter deux fois sur le podium à Paris-Roubaix, le tubeless sera le pneu dominant dans toutes les courses professionnelles la saison prochaine. »

Je viens de rechercher à quand remonte mon passage en tubeless sur mon vélo de route: 2015 sur un BMC SLR 01 et de roues standard. Venant du VTT, convaincu des avantages des pneumatiques moins gonflés que « à bloc » (et du tubeless en l’occurrence), mais sans avoir envie de passer aux contraignants boyaux, j’avais décidé de tester le tubeless sur route (d’ailleurs bien aidé en cela par un « kit » Schwalbe offert par mon frère). Et donc remplacé le fond de jante par du « scotch » et monté des Schwalbe One en 25mm, ce qui me faisait doublement passer comme bizarre au camp de la Fédération cycliste valaisanne à Riccione.

Mais je n’ai jamais regretté ce montage et aujourd’hui mon vélo de route, qui est aussi mon cyclocross et gravel (et le vélo que mon fils a pris pour se rendre en Croatie durant l’été) chausse plutôt du 28mm que du 25.

Alors quand je lis que le tubeless a gagné à Roubaix (chez les femmes à l’heure d’écrire) et que les sections étaient en 30 et 32mm, je me dis que l’histoire est en marche. Enfin.

Article original: Tubeless tyres just won Roubaix: Is today the day tubulars died? – CyclingTips