Le VTT n’est pas un sport sans danger (bis)

Ce doit être la loi des séries… Une semaine après la voltigée de Saillon, qui me fait toujours souffrir, bientôt quinze jours plus tard, j’ai à nouveau embrassé la planète. Au plat, à l’entrée d’un petit «single». Les dangers du VTT en peloton on dira. Un coup de frein devant. Une réaction un peu violent et paf, par terre avec un coude amoché et un genou entaillé. Une petit infection qui se prolonge. pas bon tout ça. Heureusement, la prochaine course importante, le Raid Evolénard, c’est dans une semaine et demie et pas avant. En pleine forme et sans chute. On prend les paris?

Untitled

Joakim Faiss

Auteur : Joakim Faiss

Père de famille - Cycliste - Journaliste - Rédacteur chez Vélo Romand et chef ici ;-). Vélos actuels: Thömus Sliker (route), Rocky Mountain Element 970 (VTT), Specialized Diverge Expert (gravel), Specialized Crux (cyclocross), BMC Alpenchallenge (urbain). Bière préférée: Velosophe,Triple Karmeliet Pratiques:VTT, route, cyclocross. Devise:Où est le problème?

4 réflexions sur « Le VTT n’est pas un sport sans danger (bis) »

  1. ça ressemble à la plaie que je me suis faite en sortant du caveau après une dégustation qui s’est prolongée. comme quoi l’abus de sport peut se révéler dangereux.

  2. ça ressemble à la plaie que je me suis faite en sortant du caveau après une dégustation qui s’est prolongée. comme quoi l’abus de sport peut se révéler dangereux.

  3. Maintenant que tu as un beau Merida, tu pourrais tenter l’entrée dans le caveau en vélo. Comme au bon vieux temps du record de la traversée du café des Alpes à Fully…

  4. Maintenant que tu as un beau Merida, tu pourrais tenter l’entrée dans le caveau en vélo. Comme au bon vieux temps du record de la traversée du café des Alpes à Fully…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *