Avec les « Verbier e-bike week-ends », le val de Bagnes s’ouvre aux gourmands

Comme un voyage dans le temps, les skis en moins. Attablés à la cabane Brunet avec une magnifique croûte au fromage, après une montée relativement sportive en « e-bike », nous voyons arriver un motard depuis l’alpage quelques centaines de mètres plus haut. C’est Roland Collombin, la légende locale, médaillé d’argent en descente aux JO de Sapporo en 1972 et vainqueur de la coupe du monde de la discipline en 1973 et 1974. Dans le genre « moment authentique », celui-ci se pose bien là.

Cet instant particulier nous ramène aussi à Verbier, deux ou trois heures plus tôt, à l’heure du café matinal servi par Christoph Sauser, encore une «star», du VTT cette fois. Patron du très hivernal Freeride World Tour et du plus estival Verbier E-Bike Festival, Nicolas Hale- Woods présente à la presse les «Verbier e-bike week-ends». L’occasion pour lui d’asséner que «si l’on compare le mountain bike au développement du ski, on est encore dans les années 1970.» L’époque de Collombin quoi.

Avec le sourire sur la « Route du Soleil » en direction de Sarreyer.
Nicolas Hale-Woods, CEO du Freeride World Tour et «patron » du Verbier e-bike festival.

Pour Nicolas Hale-Woods, «il faut aujourd’hui davantage de chemins, davantage de signalétique et davantage d’éducation, même si dans 95% des cas, tout se passe très bien dans la cohabitation avec les marcheurs». Il souhaite et espère que le Valais s’inspire du modèle de Whistler en Colombie britannique. Une station qui mise sur le vélo depuis une quinzaine d’années, et qui réussit. «Quand on va là-bas, on découvre des chemins réservés aux piétons, des chemins réservés aux vélos et des chemins mixtes. Sur ces derniers, le piéton est prioritaire et le cycliste doit passer à 5 km/h au maximum. Et puis on dit «bonjour», ça change tout.»

Une attitude que José Carron, notre guide du jour dans la vallée de Bagnes, a bien sûr adoptée. Randonneurs et habitants des villages de Sarreyer et Lourtier lui rendent d’ailleurs volontiers ce «bonjour», témoignant d’un même plaisir à profiter des beautés de la région, à pied ou à VTT. «Nous devons travailler et nous entendre avec tout le monde», souligne Nicolas Hale-Woods. «Si à Whistler c’est plus facile, car il y a un propriétaire unique de la montagne qui y fait ce qu’il veut, ici il faut s’entendre avec les communes, les privés, les associations de marcheurs, les chasseurs, les consortages d’alpage… La tâche est énorme pour valoriser le vélo en général, mais c’est passionnant.»

 

Le guide José Carron (à droite) en discussion avec Jean-Marc Pellissier, patron de l’Hôtel de la Vallée à Lourtier, partenaire des e-bike week-ends et pionnier de l’hébergement cycliste dans la région.

Guide VTT chez Pure Biking Verbier, José Carron salue à ce titre l’attitude volontariste de la commune de Bagnes, qui engage des «riders» pour développer et entretenir un réseau VTT digne de ce nom dans la vallée, où l’association Entretrail réunit par ailleurs passionnés et bénévoles pour l’entretien des chemins fréquentés par les cyclistes.

Le « e-bike » efface les différences de niveau et permet de rouler ensemble en toute convivialité.

Ces derniers peuvent ainsi se lancer l’esprit tranquille à la découverte de la région grâce aux tout nouveaux «Verbier e-bike week-ends». Une opportunité de découvrir ou de redécouvrir les joies du e-bike dans un cadre exceptionnel, grâce à des formules inédites proposées par les organisateurs du Verbier e-bike festival, qui face aux incertitudes liées au COVID ont souhaité proposer une offre «e-bike» durant tout l’été plutôt que de tout concentrer sur une semaine de festival. «Et comme à Verbier le week-end commence le jeudi», s’amuse Nicolas Hale-Woods, ces offres seront disponibles du jeudi au dimanche, du 4 juillet au 27 septembre, à l’exclusion de la semaine du e-bike festival (13-16 août).

Deux expériences proposées

  • Rando Gourmande (129.- location du vélo comprise): pour découvrir les spécialités culinaires locales et du terroir (4 arrêts gourmands : petit déjeuner, apéro, lunch, after-bike) et les charmes de Verbier et du Val de Bagnes tout au long de deux superbes boucles accessibles à tous. Deux départs possibles : le Châble, pour arpenter le Val de Bagnes, et Verbier, pour prendre de la hauteur…
  • Parcours Découverte (89.- location du vélo et accès aux remontées mécaniques compris) : profitez de cette sélection de 7 boucles taillées pour tous les niveaux sur des sentiers extraordinaires que vous pourrez parcourir seul(es) ou avec un guide pour retirer le meilleur de la pratique.

Les parcours sont balisés et il est également possible de solliciter un guide si souhaité. Le port du casque (non fourni) est obligatoire. Attention, selon la législation suisse, la pratique du e-bike est interdite aux moins de 14 ans et autorisée aux 14-16 ans titulaires du permis vélomoteur.

Les parcours sont balisés, selon le principe du ski en hiver: bleu, rouge et noir, du plus facile au plus difficle.

Gratuit avec le VIP Pass

Bonne nouvelle pour les hôtes de la station: l’offre «Verbier e-bike week-ends» est comprise dans le VIP Pass+ de cet été 2020. Pour une nuit passée dans la station et la région (hôtel, cabane, location) vous aurez droit gratuitement à l’une de ces deux expériences e-bike proposées.

Sur les hauts de la cabane Brunet.

Et là, même si le réseau VTT peut et doit encore être développé, on est déjà bien loin des vélos des années 1970, les e-bikes actuels permettant au courageux d’aller titiller Roland Collombin et sa moto sur les hauts de la cabane Brunet… Les skis en moins bien heureusement.

Reportage réalisé à l’invitation de Verbier Tourisme et du Verbier E-Bike Festival


Verbier et son «terrain de jeu infini»

Pour les vététistes, Verbier et le val de Bagnes s’approchent ainsi de leur concept «VIP», pour «Verbier infinite playground» qui prend une saveur toute particulière cet été, à cause ou grâce à la pandémie de coronavirus.

Si le Verbier E-Bike Festival d’août prochain a finalement été confirmé, rien n’était moins sûr au printemps dernier. «Nous ne savions pas ce qu’il serait possible d’organiser durant l’été», rappelle le directeur de Verbier Tourisme, Simon Wiget. «Le COVID a mis tout le monde autour de la table et notre option a été d’offrir davantage pour le même prix et ne pas brader l’existant.» La commune de Bagnes a ainsi mis la main à la poche et un million de francs sur la table pour étoffer le VIP Pass qui devient le VIP Pass+ cet été.

Ce VIP Pass offre un accès gratuit ou à prix préférentiel à plus de 50 activités, entre autres avantages, est réservé aux hôtes de la destination. Il suffit de séjourner au minimum 1 nuit sur Verbier, dans le Val de Bagnes ou encore à La Tzoumaz, et le VIP Pass+ vous est délivré.


Notre sortie sur le parcours « Rando découverte » en direction de la cabane Brunet

Joakim Faiss

Auteur : Joakim Faiss

Cycliste - Journaliste - Rédacteur chez Vélo Romand et chef ici ;-). Vélos actuels: Santa Cruz Tallboy (VTT), Specialized Diverge Expert (gravel), Specialized Crux (cyclocross), BMC Alpenchallenge (urbain), Peugeot PFN 10 (1981). Bière préférée: Velosophe,Triple Karmeliet Pratiques:VTT, route, cyclocross. Devise:Où est le problème?

Laisser un commentaire