Et là, je suis scié…

L’autre jour j’ai relevé le manque d’entretien des aménagements cyclables en ville de Sion. Sans surprise, tant les cyclistes ont passé d’années à être les « oubliés » de la voirie.

Et là, ce matin, on se serait cru à Copenhague où le dégagement des voies cyclables passe avant la chaussée principale.

Je ne sais pas si c’est déjà l’effet des efforts que Sion entend faire en faveur de la mobilité cycliste. Peu importe, le résultat est là: une fraiseuse pour dégager ce qu’il reste de neige sur la bande cyclable à l’Avenue du Grand Champsec, vers l’hôpital. Un endroit particulièrement sensible, même lorsqu’il reste peu de neige, car la chaussée est en léger dévers. La neige fond, coule, regèle, fond et coule à nouveau avec une chaussée qui reste sale et mouillée lorsqu’elle n’est pas verglacée.

Une fraiseuse et une camionnette pour évacuer la neige, un tandem efficace. Photo Célia Clavien

Alors merci pour cet engagement, en espérant qu’il en présage d’autres, et même un peu plus tôt après les chutes de neige, si l’on ose encore demander 😉

Joakim Faiss

Auteur : Joakim Faiss

Père de famille - Cycliste - Journaliste - Rédacteur chez Vélo Romand et chef ici ;-). Vélos actuels: Thömus Sliker (route), Rocky Mountain Element 970 (VTT), Specialized Diverge Expert (gravel), Specialized Crux (cyclocross), BMC Alpenchallenge (urbain). Bière préférée: Velosophe,Triple Karmeliet Pratiques:VTT, route, cyclocross. Devise:Où est le problème?