A Chamonix, la mer de glace rétrécit à vue d’œil, mais sur les berges du Rhône, elle semble bien installée.

Elle est là depuis plusieurs semaines, sur la seule route « cantonale » interdite à la circulation automobile (presque, on va dire, car on y croise toujours des autos et ce ne sont pas les récentes autorisations du Service de la mobilité qui vont freiner ceux qui y roulaient déjà).

Franchement, un peu d’entretien sur ce seul point noir entre Martigny et Sion, c’est vraiment trop demander?

Sinon c’est plutôt sympa comme itinéraire pour aller bosser à vélo.

Pour mémoire, la commune de Vétroz n’entretient pas ce tronçon en hiver pour le bien des cyclistes…