« Cependant, l’obligation de porter un casque envoie un faux signal, à savoir qu’il est dangereux de faire du vélo dans les villes. Les villes veulent plutôt investir dans la sécurité des routes pour montrer que même sans casque, on peut rouler en toute sécurité à vélo. »

C’est bien, Bâle, Berne, Winterthur et Zurich ont mieux étudié la question que le Conseil fédéral. Sujet déjà développé voilà un peu plus d’un an sur ce blog.

Article original: Velo-Unfälle – Städte stemmen sich gegen Velohelmpflicht für Jugendliche – News – SRF