Majorque, du blog au magazine

Au printemps dernier, nous sommes allés faire un peu de vélo à Majorque avec Caroline. Le récit a plu à Pierre Sahuc, du magazine OutdoorGo, qui faisait quelques recherches pour un article sur cette île des Baléares sous l’angle de sa découverte à vélo. Et il m’a posé quelques questions, dont vous trouverez les réponses dans le dernier numéro du magazine. Et ci-après.

Cliquez pour agrandir.

L’occasion pour moi de découvrir ce périodique que je ne connaissais pas (après un premier contact avec Pierre Sahuc, je l’ai toutefois trouvé dans un refuge de montage des Pyrénées l’été dernier, récit peut-être à suivre bientôt..) et qui, je trouve, est très réussi pour qui apprécie les activités en plein air sans être fixé sur une discipline. Vélo de route, de voyage, VTT, randonnée pédestre, activités aquatiques…

C’est éclectique, bien documenté, bien écrit, avec de belles images. De quoi faire le plein d’idées pour les prochaines vacances sans forcément faire le tour du monde. Bref, une agréable et intéressant lecture.

Joakim Faiss

Auteur : Joakim Faiss

Père de famille - Cycliste - Journaliste - Rédacteur chez Vélo Romand et chef ici ;-). Vélos actuels: Thömus Sliker (route), Rocky Mountain Element 970 (VTT), Specialized Diverge Expert (gravel), Specialized Crux (cyclocross), BMC Alpenchallenge (urbain). Bière préférée: Velosophe,Triple Karmeliet Pratiques:VTT, route, cyclocross. Devise:Où est le problème?

2 réflexions sur « Majorque, du blog au magazine »

  1. Salut Joakim,

    je suis de Charrat et on se connait mon nom :Gilbert Rama , je pratique le vélo depuis env 40 ans , ski de randonnée , marche , etc etc.
    je dois t’avouer que depuis quelques années les routes comme le col de la Forclaz , du Gd st Bernard etc etc sont devenues trop dangereuses pour la pratique de cyclisme .(exception de quelques fois le dimanche matin ).Mais ceci je crois que la grande partie des personnes pratiquant le vélo le savent .
    Par contre il y a un autre point que je voudrais te signaler mais que tu connais déjà probablement :
    un jour dans une tournée assez difficile Martigny – col des Planches -Sembrancher – Verbier .
    Le problème = à aucun moment je n’ai trouvé de point d’eau.
    -il aurait fallu passer dans le village de chemin dessus !! y a t’il une fontaine .
    -passer dans le village du Châble ? il devrait y avoir une fontaine surement , mais voilà durant l’effort j’ai pas pensé à ça .
    Ce que je pense : le Valais veux devenir un lieu de cyclotouristes , développer le vélo, etc etc…
    je me suis dit que des point d’eau , des places accueillantes avec fontaine à eau , et pourquoi pas des fleurs avec un banc .
    Nous avons des cols superbes , les routes assez bien entretenues ( pas mieux ) ,pourquoi pas des points d’eau.

    -si une fois tu as un article concernant l’accueil ou autres sujets je te signal ce qui me parait important .
    merci ,bonnes salutations , bien amicalement et sportivement .
    Gilbert Rama
    ru du Lot 12
    1906 Charrat

    1. Salut Gilbert!
      Merci pour tes remarques et suggestions. C’est vrai que les points d’eau mériteraient souvent d’être mieux signalés. Ils sont souvent plus faciles à trouver en Espagne (il y ena presque toujours sur la place du village ou près de l’église) que chez nous, le secteur « col des Planches – col du Lein » n’étant pas le mieux desservi. Dans certains vallées, il y en a partout, dans d’autres ils sont plus rares.
      Pour ce qui est des routes de la Forclaz et du Grand-Saint-Bernard, les cyclistes du coin sont au courant, les touristes de passage pas forcément et c’est bien dommage. Sur la route du Saint-Bernard il est urgent de faire quelque chose (de bien) et sur la Forclaz aussi, au moins sur la partie sommitale où l’on ne peut pas se rabattre sur l’ancienne route.
      A bientôt,
      Joakim

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *