Le site digitalepo.com permet de doper ses performances d'un clic de souris. C'est pratique, il n'y a plus besoin de croire à rien...

Le site digitalepo.com permet de doper ses performances d’un clic de souris. C’est pratique, il n’y a plus besoin de croire à rien…

J’ai toujours été, et je suis encore, partagé au sujet de Strava. J’avais d’ailleurs cessé de l’utiliser et vidé mon compte avant de m’y remettre. Pour ceux qui ne le connaissent pas, ce site vous permet d’enregistrer vos parcours d’entraînement (soit depuis une application pour smartphone, soit en téléchargeant un fichier depuis votre GPS). Strava détecte ensuite automatiquement les tronçons montants ou descendants, affiche votre performance et la compare à celle des autres cyclistes qui sont passés par là et qui utilisent aussi Strava. Un classement est ainsi établi et affiche les KOM et le QOM (respectivement king et queen of the mountain).

Parmi les aspects positifs de la chose, ce site permet de voir qui fréquente les mêmes routes que vous et peut-être, un jour, de rouler ensemble. Loin de chez vous, il fait découvrir des parcours intéressants (pour qui aime les terrains vallonnés) et peut-être des cyclistes locaux à accompagner (même si le shop local fera mieux dans ce domaine à mon avis). Plus négatif à mes yeux: une forme d’exhibitionnisme difficile à nier et une tendance à transformer chaque entraînement en compétition. Le repos et les sorties tranquilles font aussi le plaisir du vélo.

Depuis peu, c’est encore pire. On peut tricher sur Strava. Un ami cycliste m’a indiqué le site www.digitalepo.com et Guillaume Prébois en a aussi parlé ici. Il suffit d’envoyer son fichier GPX au site en question et d’indiquer dans quelle mesure on souhaite améliorer son temps, diminuer ses pulsations ou encore augmenter le dénivelé.

Une parodie de Strava avec Skata.

Une parodie de Strava avec Skata.

Une visite détaillée du site indique le caractère très « second degré » du site, avec une parodie de Strada appelée Skata, mais le système fonctionne. Et certains l’utilisent au premier degré, semble-t-il. Avec une crédibilité des résultats désormais nulle, la compétition n’en est déjà plus une sur Strava. Et c’est peut-être bien la vraie bonne nouvelle de digitalepo.com.