«La réglementation est elle aussi manquante. «Il n’y a pas de permis pour le vélo électrique, regrette-t-elle. Pourtant, celui-ci est particulièrement dangereux. J’ai failli me faire percuter par l’un d’eux un soir, sur un chemin de forêt. Si quelqu’un n’avait pas crié ‘attention!’, je n’aurais rien vu venir.»

Les vélos sur le trottoir, c’est en effet une mauvaise idée, malheureusement mise en oeuvre par certains villes, comme Sion, « car on n’a pas la place » (comprenez, on n’ose pas la prendre aux motorisés). Le PLR, opposé à la loi vélo fédérale, a de son côté déclaré depuis la guerre au vélo depuis un moment. Et heureusement que les automobiliste sont soumis au permis, c’est pourquoi il n’y a pas de piétons renversés ou d’autre accidents…

Article original: Le PLR lausannois déclare la guerre aux vélos sur les trottoirs – Blick