Un automobiliste peut en cacher un autre

Lorsque je combine vélo et transport public pour me rendre au travail, je prends le train à Saxon, ce qui m’oblige, sauf à un long détour, à traverser le Rhône et l’autoroute sur la transversale Fully-Saxon. L’un des pires endroits pour mettre un cycliste avec tous ces automobilistes pressés d’aller rouler vite sur l’autoroute ou qui s’y croient encore lorsqu’ils viennent d’en sortir.

pont-autoroute-fully-saxon
La transversale Fully-Saxon avec ses entrées d’autoroute. Un jour il faudra aussi que l’on m’explique le concept du trottoir protégé qui débouche sur l’entrée d’autoroute elle-même à un endroit des plus dangereux qui soient pour traverser la chaussée ensuite…

Ce matin, pourtant, une brave dame est restée bien sagement derrière moi, ne voulant pas me dépasser dans la montée du pont autoroutier, sans visibilité du trafic en sens inverse. En général, les gens dépassent quand même, en me serrant de (trop) près.

Rappel: pour dépasser un cycliste, on conseille 1,5 m, à ajouter à la marge de 70 cm minimum que prend le cycliste pour éviter les trous et autres détritus en bord de chaussée (mais aussi pour être plus visible). À ajouter aussi au 70 cm de largeur du vélo. Ce qui veut dire que lorsque vous dépassez un cycliste, cher automobiliste, penser à calculer trois mètres (il n’est pas interdit d’augmenter la distance) depuis le bord de la chaussée. Ce qui veut dire aussi que s’il n’y pas la place pour franchir la ligne de sécurité (ce qui peut par ailleurs coûter 1140 francs d’amende et qui n’est pas cohérent, car il faudrait alors verbaliser tous les automobilistes qui franchissent cette ligne en dépassant un vélo aussi, ce que je préfère qu’ils fassent tout de même…) eh bien merci de rester DERRIÈRE le vélo. Cinq secondes, dix, quinze ou trente, peu importe. Partez cinq minutes plus tôt, vous serez tranquille!

Tout ceci pour dire à quel point j’ai apprécié que cette dame reste DERRIÈRE moi, ne tentant pas une hasardeuse manoeuvre de dépassement. Ce n’était malheureusement pas le cas de l’automobiliste qui la suivait et qui, d’un coup de klaxon rageur, l’incitait à accélérer et à dépasser. Cyclistes attention, un automobiliste peut en cacher un autre!

Joakim Faiss

Auteur : Joakim Faiss

Père de famille - Cycliste - Journaliste - Rédacteur en chef du Magazine Vélo Romand. Vélos actuels: Thömus Sliker (route), Rocky Mountain Element 970 (VTT), Specialized Diverge Expert (gravel), Specialized Crux (cyclocross), BMC Alpenchallenge (urbain). Bière préférée: Velosophe,Triple Karmeliet Pratiques: Vélo de route, cyclocross, VTT cross country, VTT marathon, VTT all-mountain. Où est le problème?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *