Des basques disaient ce matin au départ, avec une pointe de chauvinisme dans la voix, «cette course d’une semaine ici, c’est la plus dure du monde ». Ils n’avaient peut-être pas tort, le peloton peut en attester. Même Joaquim Rodriguez (Katusha) qui s’est imposé sur cette troisième étape, aura peiné sur cette journée aux huit difficultés répertoriées. Une grosse chute, de nombreux ralentissements dans le peloton : la formation IAM Cycling n’a pas été épargnée non plus. Jonathan Fumeaux et Sébastien Reichenbach, ont même été obligé de mettre pied à terre à 35 km de l’arrivée à cause d’un mouvement de foule prenant un bon nombre de coureurs. Au classement général le maillot de leader a changé d’épaules et se trouve désormais sur celles de Sergio Henao (Team Sky).

A l’heure de tirer les premières conclusions de cette journée compliquée sur les routes basques, le Valaisan Jonathan Fumeaux nous a fait part de ses impressions : «C’était une étape difficile, il y avait beaucoup de vent. On s’est fait piéger dans la première ascension de l’Alto de la Antigua. C’est un mur raide et on a été obligé de descendre du vélo car tous les coureurs devant nous se sont arrêtés. Avec Sébastien Reichenbach nous étions juste intercalés derrière le premier groupe. Au final on termine dans le deuxième gros paquet, c’est un peu dommage, mais là malheureusement on ne pouvait pas faire grande chose».

Euskadi n’épargne personne, mais c’est ce qui fait aussi sa réputation. Mario Chiesa, le directeur sportif de la formation professionnelle suisse, qui a couru à plusieurs reprises le Tour du Pays Basque, nous explique ce qui rend cette course si particulière : «Pour moi c’est une épreuve compliquée car les routes sont très étroites, ça monte et ça descend sans arrêt, il y a énormément de virages. Si on ne court par devant ça devient vite délicat. Pour cette course il faut avoir de très bonnes jambes et courir avec la tête». (communiqué)

Vuelta Al País Vasco (Lundi 6 avril – Samedi 11 avril)
Etape 3 : Vitoria-Gasteiz – Zumarraga , 170,7 km

IAM Cycling
Sébastien Reichenbach (73ème de l’étape à 9’59’’, et 90ème du général à 17’11’’), Jonathan Fumeaux (74ème à 9’59’’, et 70ème à 11’33’’), Jerôme Coppel (76ème à 9’59’’, et 75ème à 13’08’’), Larry Warbasse (94ème à 11’20’’, et 83ème à 14’29’’), David Tanner (11ème à 11’20’’, et 96ème à 19’04’’), Clément Chevrier (114ème à 11’20’’, et 85ème à 14’29’’), Patrick Schelling (115ème 11’20’’, et 89ème à 17’09’’).