Le sport, la santé et… le fric

Aujourd’hui mon quotidien publie un article consacré au cyclocross de Sion. “International” jusqu’à l’an dernier, il perd son appellation car cela coûte trop cher (le prize money à offrir est plus important, notamment). Soit.

Là où cela devient comique, enfin ça le serait si l’avenir de la manifestation n’était pas en jeu, c’est que cela pourrait bien être le dernier cyclo-cross de Sion. La raison: “Il (l’avenir) n’est pas garanti puisque la Confédération ne mettra plus ses installations des Casernes à disposition pour des manifestations qui ne sont pas internationales”, lit-on dans Le Nouvelliste.

Je résume: pour avoir le terrain, il faut que la manifestation soit internationale, mais cela coûte trop cher. Donc allez voir ailleurs que sur un site de la Confédération. Et ça lui coûte quoi à la Confédération que l’on utilise son terrain deux jours?
Là où je commence gentiment à m’échauffer, c’est quand la Confédération, via le Département de la défense et du sport (DDPS) investit très gros (600’000 francs) pour faire sa pub lors de la dernière Foire du Valais, à Martigny.

Pendant ce temps, le service Jeunesse et Sport (J+S), qui dépend de la même Confédération helvétique, corrigez-moi si je me trompe, revoit ses critères d’attribution et diminue les subsides à des sociétés qui en ont bien besoin. Un exemple? Le mouvement OJ du ski club Chavalard de Fully , qui a vu sa subvention annuelle passer de quelque 3500 francs à moins de 1000 francs. Pourquoi? L’OJ de Fully n’a mis sur pied que 59 heures d’activités (entraînements de condition physique, sorties et camp de ski) pour plus de 120 jeunes de 8 à 16 ans, au lieu des 60 nécessaires pour bénéficier d’un meilleur barême.
Et pendant ce temps (je sais, c’est un peu décousu, mais c’est à l’image de la promotion du sport dans ce pays), on met sur pied chaque année des opérations comme la Suisse Bouge car les Suisses ne bougent justement plus assez, mangent mal, engraissent et posent un problème de santé publique.

C’est pourtant simple, non? Avant de créer des manifestationss de toutes pièces qui font du bien à l’image des sponsors, commencez peut-être par aider les associations, groupement et autres organisateurs qui œuvrent au quotidien et à longueur d’année en faveur de la promotion du sport auprès des jeunes, et même des moins jeunes. Certainement trop simple. Mais on pourrait commencer par laisser un terrain confédéral à disposition des organisateurs de cyclocross, international ou pas. Ça ne coûte pas un rond.

Un blog? Avec Posterous, plus facile tu meurs!

Mise à jour: Posterous a fermé ses portes en 2013, avec un article qui résume assez bien cette histoire ici.

Vous voulez créer un petit blog perso? Avec des galeries d’images? Des vidéos? Un affichage de document Word ou Powerpoint& Bon, ben, ça commence à faire beaucoup, non? Il faudra bien une macademy complète pour résoudre cette affaire.

Et bien non. Faire tout cela juste en envoyant un e-mail, cela vous tente? Sûr. Grâce à Posterous (www.posterous.com) c’est possible. Même pas besoin de s’inscrire. Il suffit d’envoyer un email à post@posterous.com avec votre contenu (titre en objet, le reste dans le corps du message) pour que votre blog soit créé.

Cette étape passée, le blog est en ligne, vous recevez un email de confirmation. Là, vous pouvez vous inscrire, si vous le voulez. C’est mieux tout de même, mais pas obligatoire. cela vous permet notamment de personnaliser le look de votre page et son adresse (du genre moi.posterous.com) A partir de là, chaque fois que vous enverrez un email depuis la même adresse à post@posterous.com, il sera transformé en message de blog.

Les images attachés au mes-sage iront droit dans une petite visionneuse, les liens vers une vidéo YouTube s’afficheront aussi, de même que des sons atachés, un PDF ou autres document. Juste incroyable de simplicité. Il est possible aussi de lier d’autre services à ce blog, comme la publication automatique vser votre compte Facebook, Twitter, ou autre blog. Le service est gratuit, ses créateurs annoncent juste une version payante pour bientôt, qui sera dotée de davantage de fonctions encore.