Les moucherons et le Vitus

Le vélo c’est vraiment sympa et je l’ai déjà dit souvent, je pense, comme ici l’autre jour. Mais il y un truc vraiment pénible: les moucherons. Ce soir, au retour du boulot, c’était l’enfer. Des nuages entiers, pic, ploc, ploc, ploc… A n’en plus finir et en gardant la bouche ouverte j’aurais eu ma dose de protéines pour une semaine… Le prix à payer pour une météo orageuse, mais sans pluie, peut-être. Continuer la lecture de « Les moucherons et le Vitus »

Tout donner en pédalant, pour les enfants

Comme vous le savez peut-être, je fais un peu de vélo et j’ai participé à quelques courses ces 20 dernières années 😉

Le samedi 9 juin prochain, je vais toutefois accrocher un « dossard » un peu spécial à mon maillot, plus symbolique, mais très important à mes yeux: celui de tous les enfants qui n’ont pas notre chance, de faire du vélo, de vivre en paix, de manger à leur faim, de boire de l’eau potable, d’aller à l’école… Bref, de vivre la vie digne à laquelle chacun d’entre-nous doit avoir droit.

C’est pourquoi je serai au départ de « Cycling for children », à Crans-Montana, avec une motivation toute particulière.

Sans pédaler vous pouvez aussi soutenir cete action de l’UNICEF, en faisant un don sur cette page  ou celle d’un autre participant, peu importe, c’est argent n’est évidemment pas pour moi. Et pas de crainte à avoir non, plus, la particpation est fixe. Que je parcoure 10, 20, 30, 100 ou 200 km n’a aucune importance, si ce n’est de décupler ma motivation en pensant à vous et aux enfants à qui vous offrez ce montant.

Et pour en savoir davantage, un reportage complet sur le site de Vélo romand.

Cycling for children 2017. Photo Olivier Borgognon / UNICEF

De tout coeur, merci d’avance et à bientôt!

Joakim

Quand la fée électricité donne le sourire…

S’arrêter au carrefour, au passage piéton… c’est normal. Oui. N’empêche que nous ne le faisons pas toujours, car s’arrêter et repartir est ce qu’il y a de plus pénible à vélo (ami automobiliste qui voudrait sauter sur l’occasion de cet aveu, je vous arrête tout de suite, car vous n’êtes pas meilleur alors que l’effort dans votre cas est bien moindre). Continuer la lecture de « Quand la fée électricité donne le sourire… »