Mondiaux de cyclocross: Taramarcaz 30e

Le Fulliérain Julien Taramarcaz a terminé 38e,  à 3’04 » du vainqueur, de la catégorie U23 lors des Championnats du Monde de cyclocross, ce samedi 31 janvier à Hoogerheide (Pays-Bas). Le Valaisan a été victime d’un ennui mécanique, un déraillement intempestif, apparemment en raison de deux dents manquantes sur son plateau. Certainement une petite déception pour Julien qui visait une place dans le top ten. Meilleur Suisse de la course, Arnaud Grand finit 25e à 1’33 » du vainqueur, l’Allemand Philipp Walsleben qui s’est imposé nettement devant son compatriote Christoph Pfingsten et le Polonais Pawel Szczepaniak (tous deux à 21 secondes).

Classement complet ici.

Lire aussi l’article de l’Equipe.fr

Saxon met du jus dans les vélos

Article dans Le Nouvelliste sur le vélo électrique
Article dans Le Nouvelliste sur le vélo électrique

«La commune de Saxon consacre 5’000 francs, dans son budget 2009, pour l’aide à l’achat de vélos et scooters électriques», explique Le Nouvelliste dans son édition du 22 janvier 2009.

«Elle s’est basée sur l’exemple de la ville de Sierre qui offre une subvention depuis la fin de l’année 2005. «Cette démarche est partie de la demande d’une citoyenne», rappelle Daniel Felley, le secrétaire communal, «elle voulait que la commune fasse quelque chose pour l’environnement. Nous voulons ainsi encourager les gens à privilégier une mobilité douce, moins polluante et plus économique.»

L’idée que l’on n’a pas absolument besoin d’une bagnole pour faire cinq ou dix kilomètres par jour, d’un bled à l’autre, pour aller acheter le pain ou rendre visite à tata, commence à faire son chemin et c’est tant mieux. Sierre et Saxon ont donné l’exemple en Valais. Quand les autres communes, voire le Canton, suivront-ils l’exemple?

Franchement, une autoroute cyclable en Valais pour se rendre en vélo au boulot et sans transpirer, ça serait vachement cool, non?

L’article d’Olivier Hugon, dans Le Nouvelliste, est ici.

Rien à voir… quoique

J’ai une collègue qui prépare un article sur les traces que laissent les gens sur le net. Un peu comme de se promener tout nu sur la place Centrale de Martigny dans certains cas. Parfois les gens en sont conscients, d’autres pas du tout.

Facebook, Flickr et autres réseaux sont propices à laisser tout plein d’infos sur soi, sa famille… Des photos, des dates, des renseignements qui, mis bout à bout, peuvent donner une image très précise de qui vous êtes. Le tout à vos amis, bien sûr, mais aussi à des gens pas forcément bien intentionnés.

Du coup, j’ai décidé de prendre quelques petites précautions. Bye-bye Facebook, Linkedin, Plaxo et autres services qui vous veulent du bien. J’ai quand-même gardé mes images sur Flick’r, en essayant de bien préciser les autorisations sur certaines images que je souhaite garder privées. Du temps gagné pour me concentrer sur d’autres choses. Et c’est pas plus mal.