Max Stöckl prouve qu’à 42 ans, on n’est pas fini. L’histoire de ce nouveau record de vitesse à lire (en anglais) sur le site de Red Bull.