Les étudiants et apprentis du canton connaissent le « Rail-Check » qui leur permet de bénéficier d’une importante réduction des frais de transport entre leur domicile et leur lieu de formation. Aujourd’hui, le Canton du Valais, avec le soutien de la Ville de Sion, lance à la rentrée scolaire 2016-2017 le projet pilote intitulé « Bike-Check, une incitation à une mobilité durable des adultes de demain » dans cinq écoles cantonales: Le Lycée-Collège de la Planta (LCP), le Lycée-Collège des Creusets (LCC), l’Ecole de commerce et de culture générale de Sion (ECCG), l’Ecole professionnelle technique et des métiers (EPTM) et l’Ecole professionnelle commerciale artisanale (EPCA).

Bus ou vélo, les étudiants sédunois ont le choix du "Rail" ou du "Bike Check".

Bus ou vélo, les étudiants sédunois ont le choix du « Rail » ou du « Bike Check ».

 « Le vélo est très efficace sur des courtes distances »

« Le projet pilote “Bike-Check” est lancé parce que le vélo est très efficace sur des courtes distances et qu’il représente une série d’atouts, comme la rapidité, la flexibilité, un faible coût, sans oublier les bienfaits pour la santé et pour l’environnement », explique le Canton dans un communiqué. Ce Bike-Check donne droit à un bon d’achat et/ou de réparation, nominatif et non transmissible, d’une valeur de CHF 100.- qui est mis à disposition des jeunes domiciliés à moins de 2,5 kilomètres de leur lieu d’étude. Les étudiant(e)s et apprenti(e)s des 5 sites qui habitent à plus de 2,5 kilomètres de leur lieu de formation, et qui reçoivent actuellement un « Rail-Check », ont également la possibilité, s’ils le souhaitent, d’échanger leur « Rail-Check » contre un « Bike-Check ». Le montant de ce dernier est dans ce cas plafonné à 100.-

Premier essai à Sion

Limitée pour l’heure à la ville de Sion, l’offre devrait essaimer dans les années à venir, ce projet pilote faisant partie «de la mise en place par étape d’une approche multimodale de la mobilité, adaptée aux réalités topographiques, climatiques et sociodémographiques de notre canton.»

Depuis six ans, les étudiant(e)s et apprenti(e)s du canton domicilié(e)s à plus de 2,5 kilomètres de leur lieu d’étude bénéficient d’un « Rail-Check », soit une participation financière du canton et de la commune de domicile aux frais de transports publics (à hauteur de 50 % de la valeur de l’abonnement de parcours domicile – lieu de formation). «Le projet pilote « Bike-Check » lancé pour la rentrée scolaire 2016-2017 complète dès lors cette volonté de promouvoir une mobilité plus durable.»

Une initiative à saluer

On ne peut que saluer l’effort du Canton et de la Ville de Sion pour promouvoir une mobilité efficace, souple et économe en misant sur le vélo. Il s’agit là d’un premier petit pas qui doit être suivi d’autres pour que le vélo puisse s’imposer comme une alternative crédible et agréable aux yeux du plus grand nombre, tout en encourageant ceux qui sont déjà convaincus. Cela passe avant tout par la prise en compte du vélo dans tous les aménagements routiers afin que chacun puisse circuler en sécrité, de l’enfant qui va à l’école à la grand-maman qui va faire ses courses, en passant par le travailleur ou l’étudiant qui va prendre son train dans le village d’à côté. Les études réalisées le démontrent: investir dans le vélo, ça paie. Alors merci pour ce premier pas, on attend les suivants avec impatience.