La Transvésubienne est une course d’exception. Un truc impossible à expliquer avec des mots. Il faut la vivre pour comprendre. Excessive en tout, dans l’effort, dans la difficulté technique, mais aussi dans le plaisir.

20130520-081421.jpg

La Colmiane, le départ.
C’est déjà vrai sur le terrain sec entre les montagnes de La Colmiane et Nice. Et cette édition 2013 s’est courue dans la neige, la boue et des sentiers transformés en torrents. Les conditions météo ont même contraint les organisateurs à annuler le prologue du samedi.
20130520-081443.jpg
La partie propre était celle protégée par le dossard.
Au micro du speaker, à l’arrivée, le recordman des participations Jean-Michel Ciais (18/21) a déclaré: «Cette Transvésubienne 2013, il fallait y être.» Les absents ne pourront jamais comprendre.20130520-081455.jpg

A l’arrivée, sur la plage de Nice.
Les résultats par ici.